Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who, saison 10 épisode 3: Thin Ice
Le TARDIS se matérialise à Londres en 1814, l'occasion pour le Docteur et Bill de s'amuser durant la dernière Frost Fair qu'ait connu la capitale. Mais sous la glace est tapie une créature menaçante.

Après un saut dans le futur, découverte du passé pour la nouvelle compagne. Contrairement à The Shakespeare Code où les craintes de Martha étaient balayées d'entrée de jeu d'un revers de la main de façon un peu trop facile pour être honnête, ici on n'ignore pas totalement le contexte dans lequel Bill va devoir évoluer (bien que l'on puisse faire remarquer qu'en 1814, contrairement à ce que sous-entend l'épisode, l'esclavage était interdit sur le sol de la Grande-Bretagne et était implanté dans les colonies, mais cela ne faisait pas disparaître le racisme pour autant).

Encore une fois, le scénario, signé Sarah Dollard (qui avait écrit Face the Raven la saison dernière) est plutôt simple, et évoquera au spectateur d'autres épisodes, tels The Beast Below ou Kill the Moon mais l'histoire, à défaut d'être originale, est bien racontée. Le méchant ne propose lui non plus rien de neuf (un personnage motivé par le profit aux dépens de la vie de ses semblables qui valent forcément moins que lui) mais offre également un type de mort qu'on avait pas osé proposer depuis School Reunion.

L'Angleterre victorienne aura été souvent visitée par le Docteur depuis 2005, aussi il est agréable de situer cette fois l'action durant la Régence. On peut néanmoins regretter de ne pas croiser de personnages historiques (mais faites-nous un épisode Jane Austen, à la fin, il y a du potentiel!) d'autant que le dernier épisode centré sur l'un d'eux remonte à Agatha Christie il y a presque dix ans, Churchill, Nixon et Elizabeth Ière ayant été plutôt secondaires dans les aventures où ils apparaissent.

Quoiqu'il en soit, on a droit à une jolie séquence sous-marine, un tournevis sonique qui sert sans être une solution de facilité, et une compagne qui continue de franchir brillamment les étapes imposées (ici, sa réaction face à la première personne tuée sous ses yeux, plutôt mieux gérée que ce à quoi on a l'habitude puisqu'on préfère souvent privilégier l'enchaînement de l'action plutôt que la réalisation de ce qui vient de se passer).

On revient également à la chambre forte, qui semble donc renfermer quelque chose de conscient... mais qui ne frappe pas le nombre de coups que j'attendais.

On continue donc dans un retour à la base privilégiant la familiarité à l'audace dans la construction des épisodes, ce qui est payant pour l'instant bien que le manque de folie pourrait lasser s'il se poursuivait une saison entière. Le prochain épisode promet encore un loner assez simple, mais avec David Suchet en invité de luxe, ce qui suffit à en attendre un spectacle à la hauteur.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 30 Avril 2017, 10:56bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".


Ingrédients :

  Campanita
Campanita
30-04-17
à 12:31

Il y a aussi Van Gogh comme personnage historique...mais ça date aussi.

Je trouve cette saison toujours en aussi bonne voie. Il me semble que les clins d’œil aux saisons précédentes sont très présents pour l'instant. Je l'ai remarqué a posteriori pour les deux premiers épisodes, et pour celui-ci j'y ai fait plus attention et j'ai du coup vu plein de parallèles. Des clins d’œil à des épisodes de début de saison plus précisément. Je citerais également The Fires of Pompeii pour la compagne qui doit convaincre le Docteur de sauver des gens au risque de mettre le dawa dans l'Histoire et celui-ci qui finit par sauver un individu lambda qu'il n'était pas nécessaire de sauver. Et aussi, l'ambiance glaciale m'a rappelé The Unquiet Dead, mais là c'est plus une question d'atmosphère et d'esthétique.

Pas que ces clins d’œil soit un mal, surtout qu'ils sont clairement assumés (que Bill s'inquiète du racisme comme Martha, c'est logique, mais que les deux citent l'effet papillon, ça doit être fait exprès).

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
30-04-17
à 12:43

Re:

En effet, j'avais oublié Van Gogh, pour le coup on avait bien un épisode où le personnage historique était au premier plan. Diffusé il y a presque six ans déjà!

Effectivement, cette saison est truffée d'allusions aux précédentes, ça a toujours été plus ou moins le cas, mais là c'est difficile de ne pas trouver de scènes qui n'en renvoient pas à d'autres de façon évidente ou pas.

Les épisodes se tirent pour l'instant plutôt bien aux jeux des comparaisons, mais il faut espérer qu'il y ait quand même des surprises en magasin.