Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who, saison 10 épisode 2: Smile
Pour son premier vrai voyage en TARDIS, le Docteur amène Bill dans une des premières colonies terriennes. Une superbe cité dont la population nagerait dans le bonheur. Mais arrivé à destination, le duo découvre rapidement une réalité bien plus sinistre.

Frank Cottrell Boyce, auteur pour la jeunesse réputé outre-manche, n'en est pas à son coup d'essai dans la série puisqu'il avait signé In the Forest of the Night en saison 8. Coup d'essai qui n'était pas vraiment un coup de maître puisqu'en dépit d'une jolie idée de départ, il était difficile de suspendre son incrédulité pour adhérer aux nombreuses facilités qui ponctuaient son scénario. Heureusement, si Smile n'est pas non plus sans défaut, il est autrement plus solide.

Au rang des défauts, une fois le pourquoi du comment découvert, le spectateur aura un temps d'avance sur les personnages et risque de trouver les explications de Twelve un peu longues pour quelque chose de bien facile à comprendre. Il y a une certaine inconsistance dans l'enchaînement des scènes vers la fin (le gamin laissé sans surveillance) et la manière de désamorcer le danger bien trop simple même si elle n'est qu'une partie de la solution.

En contrepartie, ce qui sauve l'épisode, c'est son classicisme. C'est le premier voyage de Bill qui découvre encore le Docteur, et toutes les étapes habituelles continuent d'être franchies aisément et sans lasser ceux qui les ont déjà vues amenées à chaque arrivée de compagne. Bill continue également de séduire par ses questions terre-à-terre et pratiques, qu'elle formule sans paraître blasée ou dénigrer les petites absurdités de la série, un piège dans lequel il aurait été facile de tomber.

On en apprend également un peu plus sur la promesse du Docteur, qui à donc un rapport avec la chambre forte et non un quelconque renoncement à vivre des aventures avec des compagnons de voyage. C'est également l'occasion de ne pas abuser du personnage de Nardole en le laissant en arrière de façon naturelle, et la fin amène un enchaînement d'épisodes qui rappelle l'époque où les voyages se succédaient sans retour au bercail immédiat non par une volonté du Docteur mais par un échec à arriver à la destination prévue.

Esthétiquement, sans être original, le côté lisse et propret de la cité pose une jolie ambiance sans trop forcer.

S'il ne rentrera pas dans les annales Smile poursuit ce qui avait été enclenché dans le premier épisode, un redémarrage en douceur de la série et de ses bases, qui parvient à un bon équilibre entre réutilisation de concepts déjà vus et une fraîcheur qui tient beaucoup à la compagne et la simplicité apparente des histoires.

Il faudra évidemment monter en puissance au cours de la saison pour proposer des intrigues un peu plus ambitieuses mais il sera temps d'en juger le moment venu.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 23 Avril 2017, 12:13bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".