Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who saison 10 épisode 10: The Eaters of Light
L'avantage d'une machine à voyager dans le temps, c'est qu'elle permet de résoudre les grands mystères de l'Histoire. Raison pour laquelle Bill convainc le Docteur d'élucider l'énigme de la Neuvième Légion disparue en Écosse durant l'Antiquité. Comme on s'en doute, les Pictes ne sont pas seuls responsables.

Si classicisme semble avoir été le maître mot de la plupart des épisodes de cette saison, on franchit un cap avec celui-ci: le choix de la scénariste est en effet loin d'être anodin, puisque Rona Munro a la particularité d'avoir déjà écrit un épisode de la série, mais à une époque où la Première Ministre du Royaume-Uni s'appelait Margaret Thatcher et non Theresa May. Et pas n'importe lequel, puisque Survival était le tout dernier de la série classique.

Pas de risque qu'elle enterre le relaunch cette fois-ci avec une histoire destinée à précéder le double épisode final. Une place difficile en temps ordinaire pour ne pas faire office de pur remplissage à budget réduit (même si certains ont su tirer leur épingle du jeu), mais au sein d'une saison qui a beaucoup compté sur des loners assez sages sur la forme, The Eaters of Light ne détonne pas vraiment.

Pour une intrigue à base de Monstre de la Semaine, on voit ce dernier assez peu, probablement pour des raisons financières, mais on tire plutôt bien parti du cadre avec une lumière lugubre assez réussie et une jolie musique de Murray Gold. Le montage en revanche paraissait curieusement haché en début d'épisode. Quant à l'histoire, encore une fois, elle est sympathique sans inventer la poudre, avec un Docteur et ses compagnons coincés entre deux peuples ennemis, ce qui était déjà le cas la semaine précédente, et le tout est plutôt bavard.

Le casting du jour est assez attachant, avec Rebecca Benson en guerrière picte et un Brian Vernel jouant pour une fois un personnage qui ne soit pas à claquer ou carrément à abattre, mais c'est plus dans les dernières minutes que l'on sera intrigué. Missy est-elle vraiment sur la voie de la rédemption, ou est-ce une ruse? Dans tous les cas, je vois mal le personnage rentrer dans le rend, donc quelque chose va forcément dérailler.

L'aperçu du prochain épisode est en tout cas extrêmement alléchant quoique comme d'habitude la BBC en révèle beaucoup trop. Encore qu'elle a aussi le chic pour faire croire à quelque chose d'énorme quand on se retrouve avec une péripétie immédiatement désamorcée. À suivre.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 18 Juin 2017, 10:08bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".


Ingrédients :

  Yoda-Bor
Yoda-Bor
19-06-17
à 00:37

Je suis en train de finir mon billet et j'étais justement en train de me faire dans ma tête les rôles de Brian Vernel pour en trouver un où il soit pas odieux. J'ai pas réussi XD

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
19-06-17
à 09:42

Re:

Le pompom c'était dans The Last Kingdom je crois.

  Persis
Persis
24-06-17
à 22:22

Pour une raison que j'ignore, mon décodeur n'a pas enregistré cet épisode. Et impossible de le regarder sur le site de la BBC avec mon ip belge. Je vais devoir patienter, jusqu'à ce qu'il soit traduit en français et me contenter de ta recension entre temps.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
24-06-17
à 23:14

Re:

Heureusement, ce n'est pas un épisode crucial pour la continuité, d'ailleurs à part une scène à la fin en rapport avec le fil rouge, on a l'impression devant une réaction de Bill qu'il était prévu pour être placé plus tôt dans la saison (au moins avant Empress of Mars en tout cas).