Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Kingsman: le Cercle d'Or (2)
Mardi 17/10 15:42 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Derniers Jours
Documentariste doué mais endetté, Kyle accepte la proposition de Maximilian Solomon d'enquêter sur le Temple des Derniers Jours, une secte ayant défrayée la chronique après un massacre dans les années 70. Mais les interviews d'anciens membres de la secte sur les lieux de culte semblent réveiller d'étranges présences qui ne laissent pas Kyle en paix.

Troisième roman d'Adam Nevill après l'inabouti mais sympathique Appartement 16 et le décevant Rituel, Derniers Jours s'avère être un meilleur cru. L'intrigue est bien menée avec des révélations pointant à intervalles réguliers, généralement pas trop prévisibles même si l'on reste dans le genre très balisé de la vilaine secte qui invoque un terrible pouvoir.

Les moments d'angoisse, notamment au début à Holland Park puis en Normandie sont réussis. Dommage que, comme souvent dans ce type de récits, que ce soit en roman ou en film, on sente souvent que la force maléfique impliquée pourrait facilement se débarrasser du protagoniste bien plus tôt dans l'intrigue, mais qu'elle se retient on ne sait trop pourquoi (pour le tourmenter, l'avertir, certes, mais c'est souvent une facilité pour que tout ne soit pas tragiquement réglé en deux chapitres). La fin est également un peu trop vite expédiée.

Néanmoins, l'ensemble se suit bien et parvient à faire frissonner une fois ou deux. Il est également amusant de repérer une allusion à son précédent roman, ce qui donne l'impression que tout se passe dans le même univers. Ce n'est pas encore avec ce livre-ci qu'Adam Nevill va s'imposer comme un Maître de l'Horreur, mais cela n'en reste pas moins une bonne petite lecture.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 7 Janvier 2018, 13:57bouillonnant dans le chaudron "Littérature".