Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Kingsman: le Cercle d'Or (2)
Mardi 17/10 15:42 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe
Au revoir là-haut (2)
Mercredi 27/09 15:07 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Class saison 1, épisodes 1 et 2
--> For Tonight We Might Die et The Coach with the Dragon Tattoo
Coal Hill peut être en apparence un établissement scolaire londonien ordinaire, mais le Docteur y a trainé ses guêtres suffisamment longtemps pour qu'il y laisse des traces. Aussi, alors que Tanya, Charlie, April et Ram ne semblent avoir rien de plus à craindre que le caractère de leur prof de math Ms Quill, ils vont devoir affronter des créatures venues des confins de l'univers.

Cela faisait cinq bonnes années que l'on avait dit adieu aux spin-off de Doctor Who. La qualité pouvait être certes très discutable, surtout en ce qui concernait Torchwood mais quoi qu'on en dise, ils servaient toujours à patienter et garder un pied dans l'univers quand la série mère se faisait attendre, et c'est bien ce qu'elle fait en 2016, où l'on se contentera d'un épisode de Noël en attendant la saison 10 pour le printemps.

Le point de départ de Class est classique, et sur le papier, pas forcément folichon: un groupe de lycéens d'horizons et de centres d'intérêt divers, un adulte pour les chapeauter vaguement et une menace surnaturelle... Buffy avait su faire date sur ce créneau.

Disponibles en ligne depuis ce matin sur BBC Three, les deux premiers épisodes se révèlent pourtant prometteurs. Ce qui ne devrait pas être une totale surprise puisque la série est créée par Patrick Ness, à qui l'on doit des romans pour adolescents de qualité et qui n'a pas l'habitude d'éviter de confronter son public à des sujets difficiles.

Autant prévenir d'emblée: on ne rechigne pas sur le gore (surtout dans le deuxième épisode) et les morts brutales (être apparu dans la série-mère ne met pas à l'abri d'un sort funeste). On est à ce titre proche de Torchwood mais en beaucoup moins racoleur heureusement.

Les personnages peuvent être archétypaux au premier abord: Charlie le blondinet propre sur lui, Ram l'athlète arrogant, April la brave fille serviable, Tanya la précoce aux opinions tranchées... Ils se révèlent pourtant vite attachants, aidés par un scénario qui ne les épargne pas. De plus, les acteurs, bien que pour certains un peu vieux pour l'âge de leur personnage, s'en sortent avec les honneurs, ce qui contrebalance leur physique lisse (le directeur de casting n'a pas choisi les plus moches). Je serais plus réservée concernant Ms Quill la prof dure à cuire. Elle réserve quelques moments d'humour mais est un peu too much (il y a une raison à cela, toutefois), ce qui la rend pour le moment moins crédible.

Histoire de bien implanter la série dans l'univers du Docteur et que le seul lien ne soit pas le nom de l'école, on n'a pas fait les choses à moitié puisque le Seigneur du Temps fait une apparition dans le premier épisode, et ça ne sera pas la seule allusion à Doctor Who qu'il y aura, bien que cela soit mis de côté dès le deuxième épisode, permettant à Class de trouver son propre ton. Cette présence est un atout, tout d'abord parce que c'est toujours un plaisir de voir Twelve, surtout après si longtemps et qu'elle remplit son office, mais rend l'ambiance du pilot un peu bancale: en effet, on peut passer d'un effet sanglant à l'arrivée du bon Docteur sur son mode habituel, ce qui est assez déconcertant.

Les défauts ne sont donc pas absents: le premier épisode cherche parfois à trop en faire et si l'on n'est pas perdu, on passe trop vite d'une humeur à l'autre. De plus, problème qui semble inévitable dans les séries du whoniverse (ou du même genre), la facilité avec laquelle les personnages retrouvent leur traintrain suite à des événements hallucinants, sauf quand l'intrigue demande l'inverse, requiert une bonne dose de suspension d'incrédulité.

Enfin, bien qu'ils permettent d'aborder des thématiques intéressantes chères à Doctor Who les créatures de ces deux premiers épisodes n'entreront pas dans les annales. Les Shadow Kin sont un mélange de Pyroviles et de Vashta Nerada, la bestiole du deuxième épisode évoquera Les Contes de la Crypte... Le point fort de ces débuts tient plus aux relations qui commencent à se nouer entre les personnages principaux et leurs problèmes.

Malgré la violence et les thèmes sombres, la série ménage quelques séquences amusantes (la façon dont April se représente le récit de Charlie, le quiproquo avec l'inspecteur). De plus, on lance déjà un fil rouge qui laisse espérer que malgré un format "monstre de la semaine", on se retrouve avec une intrigue pas trop simpliste.

Class n'est peut-être pas dépourvue de défauts mais la série commence déjà sous de bien meilleurs auspices que les autres spin-off. De quoi espérer, maintenant que les plâtres ont été essuyés, qu'elle tiendra ses promesses et montera même en puissance.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 22 Octobre 2016, 18:50bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".


Ingrédients :

  Campanita
Campanita
31-10-16
à 11:44

Le vision d'April, ça faisait Poudlard (les uniformes, mon Dieu!) et Quill me fait penser à l'agent L dans la série animé Men In Black (caractère comme physique).

J'ai particulièrement apprécié l'introduction du Docteur. Dans Torchwood, c'était l'arlésienne et un explication aux absences de Jack, dans Sarah Jane Adventures un fanservice ambulant en deux épisodes (même si il n'y a pas à bouder son plaisir malgré ça). Ici, il apparaît en dernière minute, certes, mais déjà ce n'est pas lui seul qui règle la situation, ensuite il semble là pour expliquer les règles du jeu aux vrais héros de la série pour ensuite les laisser se démerder. C'est une approche que je trouve intéressante et qu'on a rarement vu dans la série-mère (genre de Blink).

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
31-10-16
à 14:01

Re:

Je n'ai pas trop pensé à Poudlard, j'avoue, les uniformes faisaient plutôt école anglaise générique (ce qui en dit long sur l'imagination de la pauvre April XD).

Le troisième épisode m'a un poil déçue en revanche même s'il permettait d'en apprendre plus sur les personnages, mais bon, il faut souvent quelques épisodes pour vraiment se roder.

  Yoda-Bor
Yoda-Bor
08-11-16
à 19:58

J'étais plus que sceptique sur cette série et finalement je suis très agréablement surprise. Les personnages ne sont pas que des caricatures, il y a des thématiques intéressantes et on ne traine pas trop sur de monstre à la semaine.

C'est vraiment agréable à suivre.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
08-11-16
à 20:22

Re:

En effet, ça reste très sympa. Il n'y a pas encore eu d'épisode qui donne l'impression que ça peut passer à un niveau supérieur et être vraiment incontournable mais après tout on n'en est qu'au début et pour l'instant ça remplit bien son contrat.

  Campanita
Campanita
22-11-16
à 16:19

Je viens de voir l'épisode 6. Je crois qu'on peut dire qu'on est passé à la vitesse supérieure avec celui-là. Jusqu'ici, on n'avait que du freak of the week et l'arc du Shadow King, un méchant plutôt manichéen est pas très original. Mais au moins, ça a permis de poser les personnages (et aucun ne me déplait). Ici, cet épisode était déjà excellent en lui-même (bien que je pense qu'il risque d'être moins agréable au deuxième visionnage à cause de la lenteur et de la construction un peu lourde), mais aussi, il amorce quelque chose de plus prometteur. Enfin, attendons de voir...

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
22-11-16
à 17:29

Re:

Le prochain épisode sur ce que Quill a fait pendant ce temps a l'air intrigant à souhait.