Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
C'est rien que de la fanfic

C'est parti pour un nouveau discours au fil du clavier au sujet des fanfics. Cette fois, ce qui motive la chose est l'accumulation de remarques sur lesquelles je suis tombée sur divers blogs et fora au cours de mes errances sur le net. Ces remarques pouvant se résumer en une seule: "c'est de la fanfiction". Une remarque qui n'aurait rien de notable si elle désignait effectivement une fanfiction, mais ce qui provoque ici ma hargne et mon courroux (coucou), c'est que le terme commence à être employé à tors et à travers.

On veut exprimer sa déception face aux derniers tomes d'Harry Potter, ceux qu'on a attendu en échafaudant toutes sortes de théories pendant les années d'attente et non ceux qu'on a lu d'une traite en découvrant la série? On dira que JK Rowling a râté le coche et qu'au final le tome 7, c'est une fanfiction, avec ses couples qui font des enfants et ses révélations qu'on avait vu dans d'autres fanfics.

On a trouvé une adaptation d'un livre trop libre ou au contraire trop fidèle? Fanfic!

On veut montrer que Christopher Paolini n'a aucune imagination et a juste mis bout à bout des éléments d'oeuvres préexistantes en changeant les noms et vaguement le reste? C'est de la fanfic! Bon, son cas est un peu particulier, tant on a effectivement l'impression dans Eragon d'être dans un crossover de tous les succès de fantasy, mais malheureusement, ce n'est pas de la fanfic, juste quelque chose de plus malhonnête.

On veut souligner la médiocrité profonde de Stephenie Meyer? Twilight c'est de la fanfic! (et en fait, le film, si ce n'est le livre, va dans cette direction: Twilight serait en fait un RPS déguisé mettant en scène les Marx Brothers, le dénommé Jasper Hale étant en fait Harpo Marx:

Certes, me direz-vous, un Marx ne fait pas la règle et on n'a toujours pas vu le slash, mais je rappelle que ce n'était que le volet introductif d'une nouvelle saga. Chico devrait apparaître dans le prochain film sous le nom d'Aro Volturi.)

Où en étais-je?

Ah oui, on n'a pas trouvé Long John Silver ou Le Clan Rhett Butler à la hauteur des oeuvres originales? Fanfictions, que tout cela! Encore que dans ce cas, on peut comprendre puisque comme dans les fanfictions, on reprend des personnages d'un autre auteur en imaginant une suite, ou la vie d'un personnage, bref, on explore ce qui a été laissé dans l'ombre, avec plus ou moins de fidélité à l'esprit, ou on livre au contraire une relecture personnelle et inattendue de quelque chose de connu, sauf que là, le lecteur paie. Cela étant il ne viendrait sans doute à l'esprit de personne de dire "Le Paradis Perdu de Milton, oui, bof, c'est jamais qu'une fanfiction de la Bible". Le mot fanfiction sera donc utilisé pour critiquer, mais ne sera pas employé si on est conquis ou si on parle d'un classique.

Quoiqu'il en soit et à l'exception à la rigueur de la dernière catégorie soulevée(encore que non, le fait que quelque chose soit édité professionnellement et commercialisé s'éloigne de l'esprit même de fanfiction), on ne peut parler de "fanfiction" .

Comment les derniers HP, aussi décevant qu'on puisse les trouver pourraient-ils être des fanfics puisque Rowling est encore, aux dernières nouvelles, la créatrice d'Harry Potter, et que ces bouquins sont de ce fait le canon?

En quoi une adaptation serait-elle une fanfiction parce que le scénariste aurait décidé de garder certains éléments et de modifier ou ignorer le reste?

En quoi le manque de recul de Paolini sur ses lectures, le poussant à recycler simplement ce qui lui a plu chez les autres sans même peut-être réaliser où le bât blessait (quoi que je puisse penser de lui, je ne crois pas qu'il soit cynique au point de vendre ses bouquins en prenant ses jeunes lecteurs pour des incultes incapables de se rendre compte de son pillage, il doit vraiment penser faire du bon boulot) en fait un auteur de fanfic?

À quel fandom se rattache Twilight, si ce n'est à Twilight?

En fait, je pense bien comprendre où veulent en venir ceux qui utilisent ce terme. En gros, comme une fanfiction, ça fait travail d'amateur, que ce soit le style, le traitement des personnages, les rebondissements, des défauts qu'on a l'habitude de trouver dans les fanfics mais sur lesquels on est en droit de ne pas vouloir tomber dans un livre original et publié et tout et tout. Toujours est-il que c'est assez désagréable de voir le terme utilisé à toutes les sauces, si bien qu'il finira par ne plus vouloir rien dire à force de désigner tout et n'importe quoi (peut-être comme le mot geek, d'ailleurs).

Le plus paradoxal dans toute cette histoire, c'est que la grande majorité des personnes utilisant le mot fanfiction dans les occasions pré-citées sont souvent elles-mêmes des auteurs/lecteurs de fanfictions, qui seront les premières à avouer que si la majorité des fanfics sont des daubes, c'est un passe-temps en soi très honorable, pour ne pas dire formateur, et défendront becs et ongles le phénomène des fanfictions.

potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 20 Mars 2009, 17:01bouillonnant dans le chaudron "Fanfictions".


Ingrédients :

  Betsan
Betsan
20-03-09
à 20:02

Probablement une nouvelle formule balancée un jour par un membre d'un forum habitué aux bons mots. Dans ce genre de lieu, c'est souvent à qui lancera les expressions susceptibles de devenir les plus populaires. Une lutte d'ego en somme. Alors, on pourrait supposer qu'un membre a utilisé le terme "fanfiction" pour juger ce qu'il pensait être la médiocrité d'une oeuvre, faisant de ce fait un "trait d'esprit" mais surtout malheureusement un amalgame qui, je le conçois, est bien agaçant quand on sait qu'une fanfic peut parfois être une oeuvre remarquable. Mais voilà, on amalgame, on amalgame, on enferme les idées ensemble dans des petites boites, on schématise et on généralise et ça fait "tendance", et surtout on se sent fier parce qu'on croit avoir laissé sa trace dans l'histoire comme celui qui a inventé l'expression "fanfiction" pour désigner une daube. Ca passera peut-être, comme nombre de phénomènes de mode.

Mais je comprends ton billet d'humeur, et du coup, ça me donne l'occasion de brailler moi aussi contre une expression qui me court sur le haricot et que j'entends à longueur de journée au boulot depuis un certain temps maintenant et de façon presque systématique. En effet, lorsqu'un(e) collègue soulève un problème épineux, il/elle prend un air emprunté et très intelligent et lâche : "Ah. Je crois qu'on a un sujet, là..." Au départ, ça ne m'a pas gêné plus que ça, mais à présent j'ai le sentiment qu'il y a eu contamination car je l'entends à toutes les sauces (je fais de l'intérim, donc je change souvent de lieu) si bien que si à la cantine un plat n'est pas bon, il y aura toujours un guignol pour prendre une expression de profonde réflexion et balancer "Ah. On a un sujet, là..." Voilà, c'est formidable, le terme "sujet" ne comportait pas suffisamment de définitions, on vient de le généraliser à tout ce qui est problématique.

C'est vrai que ça fait du bien de se lâcher :D

  Betsan
Betsan
20-03-09
à 20:03

Re:

Désolée pour le double message, j'm'avions point enregistré :p

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
20-03-09
à 22:40

Re:

C'est pas grave, c'est réglé. je n'avais jamais entendu "on a un sujet, là...". C'est vrai qu'à la longue ça doit devenir pénible.

  Vous-ne-savez-pas-Qui
21-03-09
à 00:51

Re:

L'évolution du langage...c'est fou! Je ne me rapelle pas avoir employé le mot "fanfiction" pour déprécier le travail de quelqu'un, pour une oeuvre originale, je dit un "navet" ou une "daube", pour rester dans les vocables polis, et si c'est une fic, je dis "une mauvaise fic" toujours en restant polie...

En revanche, je sais que je n'hésite pas à qualifier un personnage féminin trop charismatique de Mary-Sue, même si c'est hors propos...c'est le même genre d'amalgame.

Bref, on ne peut malheureusement pas empêcher la langue d'évoluer, de donner de nouveaux sens à des mots, mais dans ce cas précis(même si le phénomène est encore assez restreint), on peut vraiment regretter que cela soit dans ce sens...

PS: le pluriel de forum, c'est forums ou fora (genre neutre en latin)...forii j'ai jamais vu...

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
21-03-09
à 09:09

Re:

Mon Dieu, oui carrément, en plus je le sais... Je me demande où j'avais la tête, hp, corrigé, merci :-)

C'est vrai que ça m'arrive aussi de qualifier de Mary-Sue des personnages d'oeuvres originales, même si c'est un mot issu des fanfictions à la base, mais je sais pas, pour moi ce n'est pas tout à fait pareil: un personnage peut vraiment accumuler les tares d'une Mary-Sue: par exemple Renesmée dans Breaking Dawn, une mini-sue telle que si on en mettait une comme ça dans une fanfic, les lecteurs auraient bien raison de hurler.