Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Blackwater I - La Crue
Lors de la grande crue de 1919 qui noie la petite ville de Perdido en Alabama, Oscar Caskey, membre d'une des plus grandes familles des environs, recueille la mystérieuse Elinor Dammert. Mary-Love, la mère d'Oscar, se méfie immédiatement de la nouvelle venue mais cette dernière sait imposer sa place au sein du clan.

On peut dire que les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont frappé un bon coup avec la publication de cette saga familiale en six tomes, écrite par Michael McDowell, l'auteur de l'étrange The Elementals et scénariste, entre autres, de Beetlejuice. Difficile en effet de résister à ces livres au format poche à la couverture dorée bien mis en avant en librairie. La promesse d'un volume tous les quinze jours, à la manière d'un feuilleton, n'est pas sans attrait non plus. La Crue fait partie de ces livres qu'on veut absolument aimer quand on les tient en main car avec un emballage pareil et un résumé intrigant, il serait dommage que le contenu ne soit pas à la hauteur.

D'emblée on plonge dans un Vieux Sud aussi envoutant qu'oppressant: la magie est bien présente au travers du personnage d'Elinor, une magie qui peut être terrible et en même temps, l'étrange visiteuse, aussi inquiétante soit-elle, n'est pas montrée sous un jour totalement négatif. Oppressant aussi car même si l'auteur n'entre jamais vraiment dans les détails, on sent une société corsetée par les convenances et qui n'a pas l'air d'avoir été si ébranlée que cela par la Guerre de Sécession. Les personnages masculins, en tout cas Oscar et James, sont pour le moins falots et faibles, on nous fait sentir qu'à Perdido, le pouvoir apparient aux femmes ou tout du moins à certaines d'entre elles à commencer par Mary-Love, la vraie tête de la famille Caskey. Elle et Elinor se livrent à une lutte d'influence avec ses trêves et ses alliances temporaires, sans jamais le dire vraiment, pour le contrôle d'Oscar. Si l'une a des capacités surnaturelles, l'autre n'est pas si désavantagée que cela, on se demande d'ailleurs pourquoi Elinor laisse Mary-Love lui tenir tête alors qu'on voit occasionnellement qu'elle a des moyens radicaux d'écarter les gêneurs.

Ce n'est pas dans ce volume qu'on aura la réponse. Il pose une belle atmosphère et les principaux personnages, on est pris dans ce climat étouffant et humide de petite ville toujours menacée par une crue mais on sent également l'épisode introductif d'un feuilleton: les présentations sont faites, les enjeux restent encore vagues et l'on garde le sentiment que l'on n'a fait qu'effleurer la surface, en espérant très fort que les épisodes suivants confirment les bonnes impressions tout en allant crescendo vers... Il est encore trop tôt pour le dire.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 22 Avril 2022, 17:12bouillonnant dans le chaudron "Littérature".