Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath
O'Brother (2)
Samedi 23/10 22:18 - Zakath-Nath
La Tempête des Échos (2)
Jeudi 14/10 21:47 - Zakath-Nath
A Discovery of Witches, saison 2 (4)
Samedi 10/07 15:25 - Zakath-Nath
Un Long Voyage (2)
Dimanche 15/08 12:08 - Zakath-Nath
Sans un bruit 2 (2)
Vendredi 25/06 11:06 - Zakath-Nath
Split (1)
Samedi 17/07 11:44 - Vous-ne-savez-pas-Qui
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Baron Noir, saison 2
Philippe Rickwaert, placé en liberté conditionnelle entre deux tours de la Présidentielle, n'a pas dit son dernier mot en politique mais doit rester discret. Il conseille à la candidate Dorendeu de revoir sa stratégie face à son adversaire d'extrême-droite et de se rapprocher de Michel Vidal, leader d'un parti plus à gauche. Cyril Balsan, lui, a déjà en ligne de mire les élections législatives.

À l'issue de la première saison, Laugier était out mais Rickwaert n'était pas mieux loti et se retrouvait derrière les barreaux. Il est cependant rare qu'un politicien stagne longtemps à l'ombre et le voilà vite ressorti, non pas pour aller guincher à la Fête de la Musique mais pour reprendre en coulisse le contrôle des opérations. Il va avoir du boulot, à essayer de faire aller plus à gauche une présidente toute disposée à pencher vers le centre-droit à la première opportunité ou difficulté, à essayer de soutenir son poulain Cyril qui prend son indépendance, à se dépêtrer de ses problèmes judiciaires, le tout dans un contexte mouvementé.

On retrouve tout ce qui faisait le sel de la première saison, les coulisses de la politique française comme on imagine qu'elles doivent être, avec ses projets de loi mis en difficulté par les ambitions des uns et des autres, les différentes factions d'un même parti qui ne semblent pas se comprendre et dont on se demande ce qu'elles font même encore ensemble, les compromis et les compromissions, les tensions autour des banlieues, l'envie d'améliorer la vie de ses concitoyens quand même aussi, parfois, malgré les malentendus savamment entretenus par les adversaires de tout bord... Et au milieu Philippe Rickwaert, qui tire les ficelles mais réalise que ses protégés veulent aussi voler de leurs propres ailes... De même que sa fille Salomé, qui a bien mal vécu sa mise en cause dans la mort de Joël.

Arrivée remarquée cette saison de François Morel dans le rôle de Michel Vidal, ancien du Parti socialiste cravaté de rouge dont toute ressemblance avec Jean-Luc Mélenchon est purement volontaire (l'acteur ne tombe cependant pas dans le piège de l'imitation). Puisqu'on parle du casting, j'avais fait part la saison dernière de ma satisfaction générale à ce niveau, à l'exception de Lubna Gourion qui jouait Salomé et qui sans être mauvaise me tapait sur les nerfs. Soit parce qu'elle était moins présente, soit parce que son personnage avait moins de raison de sourire et de faire la maligne, je n'ai pas eu le moindre problème avec elle. En revanche, c'est avec Anna Mouglalis que ça a coincé. Son jeu a-t-il changé ou en ai-je un souvenir faussé? Son personnage donne en tout cas sans arrêt l'impression de réciter ses répliques sans y croire. Si le but est de montrer quelqu'un tellement engoncé dans sa nouvelle fonction présidentielle qu'elle en perd tout naturel et parle à tout le monde comme à des électeurs, ça peut se tenir mais sa prestation ne m'a pas convaincue.

Les épisodes sont toujours aussi bien rythmés, entremêlant savamment sujets d'actualité et tractations entre membres des différents partis, un événement pouvant avoir des conséquences bien plus tard en revenant et en étant utilisé quand on ne s'y attend plus. Certaines séquences peuvent paraître simple remplissage comme la sous-intrigue relative aux terroristes, dont on se demande si elle est là simplement parce que cela fait partie du job de la présidente de gérer ce genre d'affaires ou si cela ne va pas revenir aux oreilles de Rickwaert pour qu'il s'en serve, option deux évidemment, comment pouvait-on en douter?

La saison 2 de Baron Noir ne déçoit pas et tient toutes les promesses de la première. À en juger par la toute dernière scène, Rickwaert va se montrer plus ambitieux que jamais mais la barre n'est-elle pas un peu haute même pour lui? À suivre...
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 11 Janvier 2022, 10:42bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".