Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Autobiographie d'un menteur
Médecin, alpiniste, scénariste, acteur et membre de la troupe des Monty Python, Graham Chapman était tout cela et bien plus encore, ce qu'il nous narre dans son autobiographie forcément délirante.

Arrivée à un peu plus de la moitié de ce livre, j'ai du m'interrompre et trouver l'occasion de le rapporter à la librairie. En effet, sans cela je revenais à la page 130 pour, trente pages plus loin, me retrouver à la 225. Passé un "ah, mais l'auteur est un Monty Python! Vous êtes certaine que ce n'est pas fait exprès?" de la libraire, on m'a gentiment fait un avoir et après quelques jours, j'ai pu reprendre où j'en étais sur un exemplaire normalement constitué. Ce genre de contretemps, bizarrement, m'a beaucoup moins contrariée que je ne m'y attendais, non pas parce que je n'étais pas particulièrement passionnée par le bouquin, mais plutôt à cause de l'auteur: après tout, je ne pouvais pas m'attendre à ce que la lecture de l’œuvre d'un Python se déroule de façon normale et linéaire, si?

Cette mésaventure mise à part, comme on pouvait s'en douter, le livre est un plaisir à lire. Si l'on y cherche surtout des informations sur la formation des Monty Python et beaucoup d'anecdotes sur eux et leurs méthodes de travail, on risque d'être déçu car Chapman n'y accorde pas tellement plus d'importance que le reste alors que de extérieur on pourrait penser que ces années et cette association étaient le pinacle de sa vie. Le récit part dans des digressions totalement absurdes, on rit beaucoup et pourtant certains passages sont poignants comme les problèmes d'alcoolisme de Chapman, la façon dont il a hébergé des jeunes à la dérives et il fait revivre à merveille les 60's et les 70's, période de libération sexuelle mais où l'homosexualité était encore loin d'être acceptée, et tout le côté très rock n' roll et déjanté qui va avec (les passages avec Keith Moon sont à mourir de rire... jusqu'à ce qu'on arrive en 1978).
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 15 Novembre 2013, 18:44bouillonnant dans le chaudron "Littérature".