Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Augustus Carp par lui-même
--> ou L'autobiographie d'un authentique honnête homme
Augustus Carp, fils d'un membre respecté de l'Église d'Angleterre, a dès son plus jeune âge marché sur les traces de son père, et durant toute son existence a eu pour but de veiller au salut moral de ses contemporains, étant lui-même un exemple de probité. En tout cas c'est ainsi qu'il voit les choses...

Il y a des auteurs qui laissent derrière eux une bibliographie importante comptant plus d'une œuvre valant le détour et d'autres qui semblent presque passer par là par accident, dans une vie consacrée à bien autre chose que l'écriture ou qui n'ont jamais pu réitérer un coup d'éclat. Henry Howarth Bashford appartient à la deuxième catégorie, puisque de son vivant il était surtout un éminent médecin, suffisamment pour être employé et anobli par George VI. Publié de son vivant mais sans trop attirer l'attention, Augustus Carp est avec le temps devenu un petit classique d'humour anglais.

On découvre au fil des pages un personnage qui n'a pas grand chose pour lui: lâche, hypocrite, pompeux, paresseux, et bien d'autres choses encore, Carp est néanmoins convaincu de sa supériorité dans tous les domaines. il faut dire qu'il suit l'exemple de son père, que ce soit dans sa vie professionnelle ou dans sa manière d'administrer son ménage: en considérant toutes les femmes de sa famille comme ses domestiques, principalement. Évidemment ses capacités étant inversement proportionnelles à l'idée qu'il s'en fait, Carp va de déconvenues en déconvenues, mais trouve hélas toujours le moyen de s'en sortir, plus grâce aux quelques appuis qu'il lui reste que par sa propre détermination. Comme tout est raconté du point de vue du personnage, l'humour tient surtout au décalage entre le récit de ses exploits et de ses terribles malheurs et la réalité tout autre que le lecteur perçoit derrière ses grandes déclarations.

À force de peindre une belle galerie de personnages grotesques, on a parfois l'impression que l'auteur se moque d'handicapés plutôt que de gens dont la bêtise est due à leur mentalité, mais il offre également une belle revanche à des personnages pris de haut par le narrateur, comme sa mère. Il s'agit du genre de livre où l'on sourit plus qu'on ne rit franchement, mais qui vaut néanmoins d'être redécouvert.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 10 Juillet 2019, 19:58bouillonnant dans le chaudron "Littérature".