Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Annabelle
Mia et John sont sur le point de devenir jeunes parents et leur joli pavillon de banlieue est prêt à accueillir le bébé. Après une dispute, John offre à Mia une poupée de collection, quand le soir même, des satanistes s'introduisent chez eux.

Annabelle la poupée démoniaque avait donné lieu à une excellente scène d'introduction à The Conjuring de James Wan, et à une autre scène réussie plus loin dans le métrage mais qui semblait un peu hors sujet. C'était semble-t-il suffisant pour donner lieu à un film entièrement basé sur elle, se déroulant un an avant The Conjuring. Ce dernier film n'était pas parfait, souffrant d'une deuxième partie inférieure à la première, mais James Wan faisait preuve d'un savoir-faire certain pour faire peur avec des ingrédients simples et souvent exploités. Son directeur photo, qui passe ici à la réalisation, n'est hélas pas de la même trempe.

John R. Leonetti a beau reprendre le début du film de Wan, il se révèle rapidement bien incapable d'instaurer la moindre ambiance. Les dialogues sont artificiels, le casting insipide (même si Annabelle - ah ah - Wallis a par ailleurs prouvé qu'elle pouvait être bonne actrice). On regarde donc avec indifférence les scènes défiler, faisant dans le meilleur des cas sursauter quand le démon commence à faire des siennes (en déclenchant une machine à couture pendant la nuit ou en faisant griller du pop-corn. L'effroi m'étreint). Tout cela pour mener à une conclusion particulièrement douteuse, avec un personnage sacrifiable de façon ridicule pour que le gentil couple ait droit à son happy-end.

Un film d'épouvante qui ne fait pas peur est peut-être moins pénible à regarder qu'une comédie qui ne fait pas rire, mais cette Annabelle est définitivement à oublier.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 14 Octobre 2014, 19:19bouillonnant dans le chaudron "Films".