Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Un premier teaser pour HP7 (4)
Samedi 03/10 12:46 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Maverick (2)
Dimanche 09/08 11:55 - Zakath-Nath
Lawrence d'Arabie (2)
Vendredi 31/07 22:05 - Zakath-Nath
Penny Dreadful: City of Angels, saison 1 (2)
Dimanche 05/07 19:07 - Zakath-Nath
Amour, Orgueil et Préjugés (1)
Jeudi 30/07 11:07 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Into the Dark, saison 2 épisode 9: Good Boy (2)
Dimanche 21/06 21:04 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 8: The Haunting of Villa Diodati (3)
Dimanche 15/03 15:38 - Vert
Doctor Who, saison 12 épisode 3: Orphan 55 (4)
Mardi 21/01 11:06 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Whitechapel saison 4
Alors que Miles et Chandler assistent à la soirée de lancement du livre d'Ed Buchan, un vagabond est sauvagement assassiné. Les deux policiers sont mis sur l'affaire, et découvrent que la victime faisait partie des services secrets bulgares.

Pour sa quatrième et dernière saison, Whitechapel reprend le schéma de la précédente, avec trois enquêtes réparties sur deux épisodes chacune. Avec cette fois-ci un véritable fil rouge qui rétrospectivement relie aussi cette intrigue aux saisons précédentes. Plus que jamais, l'ambiance est gothique et frise carrément le paranormal, bien que l'on s'en tire avec une explication rationnelle (et prévisible dans les grandes lignes).

Les cas posés sont de plus en plus horrifiques et sanglants, avec un petit côté Seven et l'équipe commence à être franchement affectée par les événements. Pas seulement le trio de tête bien que Chandler et Buchan soient particulièrement malmenés, mais aussi les sous-fifres, ce qui permet de développer Emerson, Megan et Findley.

Il est dommage que la personne qui tire les ficelles soit apparente pour le spectateur dès les premières minutes de la saison et que les protagonistes mettent autant de temps à se mettre sur sa piste, et quitte à faire du toutéliage avec les saisons précédentes, il est étonnant d'avoir totalement laissé tombé les rapports compliqués entre Chandler et ses supérieurs hiérarchiques. En même temps, pourquoi pas, la deuxième moitié de la série semble délibérément avoir pris le parti de quitter le cadre du réalisme et de la politique interne pour davantage mettre l'accent sur l'ambiance quasi-surnaturelle.

Même si une suite était envisageable, car on sent que le pauvre Chandler finit plus tourmenté et fragilisé que jamais, cette quatrième saison est une conclusion idéale: on aurait difficilement pu tirer le concept encore plus loin que dans ces six ultimes épisodes sans carrément basculer dans le fantastique et le fait d'avoir introduit une Némésis responsable d'à peu près tous les maux depuis le début pour lui régler son compte bouclait bien le tout.

Whitechapel n'est peut-être pas allée crescendo dans sa qualité sans pour autant se dégrader, mais la série a ceci d'intéressant que d'une saison sur l'autre, elle a vraiment évolué pour aller jusqu'au bout de ce que l'on pouvait tirer d'un mariage entre les penny dreadful victorien et la série policière british classique.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 24 Décembre 2018, 15:00bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".