Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Une conspiration de papier
Après qu'un accident ait mis fin à sa carrière de pugiliste, Benjamin Weaver gagne sa vie en retrouvent des objets volés dans le Londres de George Ier. Un client l’amène à enquêter sur la mort de son propre père, officiellement écrasé par un fiacre.

Quand on me parle finance, j'ai tendance à perdre très vite ma concentration et à penser à des sujets beaucoup plus futiles. Autant dire qu'un livre sur le sujet ne m'aurait pas beaucoup attiré sans le contexte historique, et un peu de mystère. Ce roman (visiblement le premier d'une série mettant en scène Ben Weaver) ne faiblit jamais malgré les 700 pages qu'il compte. On explore les bas-fonds de Londres, on se retrouve en butte avec le héros à l’antisémitisme des gens qui l'entourent, on assite à l'affrontement entre la Banque d'Angleterre et la Compagnie des Mers du Sud... Le personnage n'est pas tout blanc mais attachant ainsi que son ami Elias Gordon, qui apporte un peu d'humour à l'ensemble. Je subodorais l'identité du coupable un peu avant la fin, sans véritable preuve ou raisonnement pour l'expliquer, mais c'est l'habituel personnage qu'on fait apparaître régulièrement sans qu'il semble lié plus que ça à l'affaire. On peut regretter que Weaver se fasse un peu trop prendre en main pour arriver à la conclusion, mais il n'est pas idiot pour autant et ça change des détectives surdoués.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 7 Mai 2012, 23:01bouillonnant dans le chaudron "Littérature".