Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Un Soupçon de Haine
--> L'Âge de la Folie 1
L'Union connait un développement industriel sans précédent et Savine dan Glokta fait fortune avec ses usines, sans se soucier des conditions de travail des ouvriers. Les Nordiques recommencent cependant à menacer le royaume, aussi en butte à un danger venu de l'intérieur: au bas comme en haut de l'échelle sociale, la colère gronde contre la famille royale et la conduite du prince héritier Orso n'est pas sans inquiéter pour l'avenir.

Joe Abercrombie s'est fait connaître avec La Première Loi, trilogie violente un peu vite taxée de nihilisme et avec ses intrigues, ses retournements de situation, ses principaux personnages malmenés souvent jusqu'à un sort funeste, il est facile de le rapprocher d'un George R.R. Martin. Néanmoins, alors qu'on avance dans son œuvre, les liens avec Terry Pratchett (d'ailleurs cité en exergue de la deuxième partie du livre dont il est question ici) apparaissent de plus en plus. En effet, les deux ont commencé par s'amuser avec les codes de la fantasy la plus classique pour les détourner, Pratchett sous l'angle de l'humour absurde, Abercrombie dans un registre davantage cynique. En développant leurs univers, ils se sont de plus en plus éloignés de la High Fantasy au cadre médiéval pour mêler l'influence de plusieurs époques, donnant notamment un aspect beaucoup plus industriel à la principale ville de leurs mondes respectifs et se sont penchés sur divers thèmes comme la guerre ou le progrès technologique et son impact sur la société. Si Abercrombie se montre souvent sombre, ses romans ne sont pas non plus dénués d'humour, moins délirant que celui de Pratchett mais teinté d'ironie et de répliques qui claquent.

Le premier tome de L'Âge de la Folie débute trente ans après les événements de La Première Loi et l'on retrouve avec plaisir quelques personnages connus, Jezal, Glokta, Pike... et quelques nouveaux venus, généralement la progéniture d'une partie desdits personnages connus. Ces derniers n'ont rien à envier à leurs aînés: Rikke, une jeune nordique qui doit apprivoiser son don de vue longue, Leo dan Brock, jeune guerrier avide de gloire, Orso, prince débauché, ou encore Savine, redoutable femme d'affaires: ils sont parfois agaçants, mais toujours plus intéressants qu'un premier regard pourrait le laisser penser. On ne sait jamais trop comment ils vont évoluer face à une situation inattendue, s'ils vont s'enferrer dans leurs travers comme certains semblent partis pour le faire comme Leo ou être susceptibles de changer de perspective, à voire cependant s'il en sortira quelque chose de bon ou de mauvais, comme avec Savine, bien mise à l'épreuve dans ce volet. Comme toujours, on a des scènes de batailles et de duels qui tiennent en haleine et une vision de la guerre toujours aussi peu glorieuse auxquelles s'ajoutent cette fois-ci le thème des révolutions: révolution industrielle et révolution tout court, avec un Bayaz en marge du récit mais qui tire comme d'habitude bien des ficelles, ce qui n'est jamais rassurant. Si les dialogues sont percutants on peut toutefois regretter que tout le monde a tendance à parler de la même manière, quel que soit son statut social, et choix de traduction ou fidélité au texte original, les termes sont parfois un peu trop actuels (bizarre d'entendre Savine, habillée, maquillée et emperruquée comme Marie-Antoinette parler de "son mec").

Ce retour à Adua et au Pays des Angles pour une nouvelle trilogie commence en tout cas sur de très bonnes bases: de nouveaux protagonistes charismatiques, des intrigues lancées qui ne manquent pas de soulever des questions pour la suite, que demander de plus?
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 3 Février 2022, 10:41bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".