Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath
O'Brother (2)
Samedi 23/10 22:18 - Zakath-Nath
La Tempête des Échos (2)
Jeudi 14/10 21:47 - Zakath-Nath
A Discovery of Witches, saison 2 (4)
Samedi 10/07 15:25 - Zakath-Nath
Un Long Voyage (2)
Dimanche 15/08 12:08 - Zakath-Nath
Sans un bruit 2 (2)
Vendredi 25/06 11:06 - Zakath-Nath
Split (1)
Samedi 17/07 11:44 - Vous-ne-savez-pas-Qui
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
True Grit (2011)
Mattie Ross, quatorze ans, arrive à Fort Smith pour identifier et récupérer le corps de son père, abattu par un de ses employés, Tom Chaney. Une fois en ville, constatant l'indifférence des autorités locales, l'adolescente décide de prendre les choses en main et engage pour rattraper le meurtrier Rooster Cogburn, le marshall le plus méchant et alcoolique de la région.

Avec ce film, j'ai enfin fait le tour, sauf erreur, des aventures de Rooster Cogburn, et il y avait de quoi conclure sur une bonne note. Il est toujours intriguant de voir des réalisateurs importants se colleter au western (Spielberg en a évoqué la possibilité récemment et bien qu'on soit loin d'y être, rien que l'idée est excitante) aussi le fait que cette nouvelle adaptation soit confectionnée par les frères Coen suffisait à attirer l'attention et à espérer plus qu'un remake superflu de plus (oui, bon, ils ont signé The Ladykillers mais n'en parlons pas).

Pour l'occasion, les frangins retrouvent Jeff Bridges à qui ils confient le rôle de Cogburn et on ne pouvait rêver mieux pour le marshall mal embouché qui tient à peine sur ses jambes et au passé douteux mais qui se révèle plus chevaleresque que prévu quand le besoin s'en fait sentir. Matt Damon est amusant en Texas Ranger vaniteux et Hailee Steinfeld est la révélation du film, parfaite dans le rôle de Mattie Ross, la gamine lancée sur les routes à la recherche du meurtrier de son père et qu'aucune horreur croisée en chemin ne va faire dévier de son objectif. Le trio qui se tire dans les pattes alors qu'il se complète fonctionne à merveille.

L'adaptation est plus fidèle au roman de Charles Portis que 100 Dollars pour un Shérif qui ne prennait lui-même que fort peu de distance et surtout à la fin. Ici, le destin des personnages ne s'éloigne pas de celui de leur équivalent de papier et les dernières minutes se teintent d'une mélancolie absente de la version d'Hathaway mais présente dans le livre, avec cette brève évocation des Wild West Shows où d'anciennes terreurs du Far West décaties capitalisaient sur leur légende en jouant aux saltimbanques. Peut-être parce que le roman était encore bien frais dans ma tête, j'ai donc été assez peu surprise par le déroulement de l'intrigue et malgré quelques personnages atypiques comme le vieux à peau d'ours croisé en chemin et quelques pics de violences (pauvre Domhnall Gleeson), on peut trouver que les Coen sont restés étonnamment sages.

On peut aussi regretter le fait que si les interactions du trio sont savoureuses, Josh Brolin soit cruellement sous-exploité dans le rôle de Chaney mais par ailleurs on a notre content de chevauchées (dont la très attendue charge finale de Cogburn, déjà spectaculaire dans la version avec John Wayne et particulièrement épique ici), de beaux paysages et d'horizons lointains.

True Grit version 2011 est une adaptation solide, servie par des acteurs impeccables et qui ne passe pas à côté de ses moments les plus emblématiques et attendus. On en attendait sans doute pas moins de la part de Joel et Ethan Coen mais quelque part, je devais également en attendre un peu plus car malgré le plaisir à regarder le film, je suis restée un poil sur ma faim.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 27 Décembre 2021, 15:39bouillonnant dans le chaudron "Films".