Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Terror, saison 1 épisode 9: The C, the C, the Open C
Alors que Crozier promet à ses hommes de faire son possible pour les ramener chez eux, et ne désespère pas de voir une partie des mutins revenir vers lui, Hickey, de son côté, prend des mesures pour trouver de la viande fraîche.

Il y a quelque chose que je n'ai que très rarement évoqué dans ces petits recaps des épisodes de The Terror, parce que j'aurais fini par le rabâcher dans chacun d'eux, mais c'est pourtant une des principales réussites de cette adaptation: le jeu d'acteur. Rarement un casting aura été à ce point sans fausse note, des rôles principaux aux seconds couteaux, des vieux briscards aux nouveaux venus (j'espère d'ailleurs que même si Nive Nielsen est avant tout une chanteuse, on aura l'occasion de la revoir à l'écran prochainement et pas à raison d'un rôle tous les dix ans). Et maintenant qu'on arrive au moment où les mises à mort ne sont pas seulement là pour donner une idée du danger mais touchent des protagonistes auxquels on s'est attaché, les interprètes ont d'autant plus l'occasion de donner leur pleine mesure et cela contribue à rendre les deux derniers épisodes émotionnellement éprouvants.

Ce qui frappe plus que jamais, c'est le contraste entre les leaders des deux groupes. D'un côté, Hickey qui annonce la couleur à Goodsir en lui conseillant de ne pas faire passer ses considérations morales avant l'angle pratique, et qui sous couvert de nourrir ses hommes pourrait sacrifier n'importe lequel d'entre eux pour survivre, de l'autre Crozier qui fait tout son possible pour ramener les siens à bon port, refusant d'abandonner les malades et ne condamnant pas d'avance ceux qui ont pris le parti de Hickey. Autant dire que les événements se liguent contre le pauvre capitaine pour que malgré toute sa bonne volonté, sa promesse ne soit pas tenue, et les pertes sont d'autant plus douloureuses pour lui qu'elles touchent des proches.

On commence les festivités avec le pauvre Fitzjames, que Crozier euthanasie à sa demande, mais le sort du couple Bridgens/Peglar est tout aussi poignant et même si Blanky arrive à amener une touche de légèreté dans sa sortie, son sacrifice après avoir découvert le fameux passage du Nord-Ouest couronne un parcours mémorable malgré un nombre finalement limité de grandes scènes. Il y a quelque chose de rageant dans le sort de Hartnell, tant on sent que contrairement à certaines morts, elle aurait pu être évitée (au moins est-elle rapide). Enfin, le pauvre Jopson ne se sent pas très bien et la scène où Crozier lui renvoie l'ascenseur après que son ancien valet se soit occupé de lui pendant sa désintoxication est émouvante à souhait.

Du côté de Hickey, tout n'est pas rose non plus comme on s'en doute avec un tel chef, et il est intéressant de voir le groupe se fissurer déjà même si à l'exception de Goodsir, ils se retrouvent désormais tous coupables de cannibalisme. Hodgson en particulier est le premier à reconnaître sa propre lâcheté, et il est trop conscient d'être un futur repas pour que cela ne soit pas exploité par la suite.

En dehors de ces deux camps, on retourne brièvement à Londres où Lady Jane, avec l'assistance de Charles Dickens, continue de militer pour financer des expéditions de secours, et on intègre un peu le point de vue inuit à l'équation grâce à une scène entre Lady Silence et le chasseur croisé dans le premier épisode, qui lui indique qu'on va lui adjoindre un shaman expérimenté pour essayer de ramener le Tuunbaq et rétablir l'équilibre brisé par les facéties de l'expédition britannique qui les met tous en danger.

Les spectateurs sont bien placés pour savoir que ces efforts sont trop tardifs pour avoir un grand impact, et c'est donc des personnages livrés à eux-même qui devront affronter Hickey et le Tuunbaq dans l'ultime épisode.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 23 Avril 2018, 11:38bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".