Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Hour saison 1
En 1956, Bel Rowley se retrouve productrice pour la BBC d'une émission d'investigation et d'informations, The Hour. Son ami et collègue Freddie Lyon quant à lui enquête sur la mort d'une amie proche. Les deux jeunes gens ne vont pas tarder à s'apercevoir qu'ils courent le risque de se faire des ennemis puissants.

Créée en 2011 par Abi Morgan, cette série qui n'a connue que deux saisons de six épisodes rassemble tous les atouts qu'on peut désormais attendre d'une production un peu ambitieuse de la télévision britannique. Pour commencer, une distribution étincelante dont le trio de tête - Romola Garai comme Bel, Ben Wishaw comme Freddie et Dominic West dans le rôle d'Hector le présentateur vedette - ne fait pas oublier les compositions solides des acteurs qui les entourent comme Oona Chaplin, Anton Lesser ou Anna Chancellor. Ensuite, le soin apporter à l'image, aux costumes, tout est extrêmement soigné et classieux. Enfin, l'écriture, avec des personnages vivants et imparfaits: Freddie, talentueux mais arrogant, Bel, qui arrive à s'imposer malgré quelques compromissions mais se perd dans des liaisons sans avenir, Hector, écrasé par sa puissante belle-famille et qui tente de s'attirer une notoriété pour lui-même mais coureur de jupons adultère. Le personnage de sa femme, interprété par Oona Chaplin, est également intéressant, elle agace autant qu'on a envie de la plaindre. Il est un peu dommage que cette saison, le personnage de Lix Storm joué par Anna Chancellor soit un peu trop en retrait et sans impact réel dans l'intrigue principale.

Ce serait sans doute le seul petit reproche que je ferais à cette première saison. La toile de fond - la crise de Suez - est passionnante, mais fait justement par moment un peu trop office de toile de fond. L'affaire d'espionnage se suit assez plaisamment, mais malgré le toutéliage final, semble un peu détachée du reste et on perd par moment de vue la création d'une émission télévisée au profit des aventures sentimentales des protagonistes. Enfin, la résolution est très abrupte, et la fin du dernier épisode semble un peu précipitée en regard des révélations faites et de la situation des personnages.

Malgré ces défauts la saison 1 de The Hour témoigne encore une fois du savoir-faire de nos voisins d'outre-manche pour produire des séries de qualité aux sujets variés et intéressants.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 25 Novembre 2014, 14:07bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  TrueMormont
28-11-14
à 00:03

Encore une série anglaise qui donne envie! Décidément, on ne peut pas se passer de la BBC (ni d'Oona Chaplin, excellente actrice!). Le visuel m'a d'abord fait penser à une sorte de Madmen britannique, bien que les deux séries n'ont certainement strictement rien à voir...

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
28-11-14
à 09:40

Re:

La série a en effet pas mal été comparé à Mad Men à cause de l'esthétique de sa reconstitution des années 50 (dans le genre il y a aussi eu Breathless sur ITV qui était tout aussi superbe de ce point de vue mais moins réussie au niveau de l'histoire).