Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Corset
Dorothea Truelove, adepte de la phrénologie et des bonnes œuvres, rend régulièrement visite en prison à Ruth Butterham, une jeune fille qui s'est accusée du meurtre de son employeuse. Alors que Ruth raconte à Dorothea son histoire, cette dernière se pose des questions sur son interlocutrice: est-elle folle? Manipulatrice? Ou aussi incroyable que son récit parait, dit-elle la vérité?

Le précédent roman de Laura Purcell, The Silent Comanions était une petite réussite dans le genre "renouons avec le gothique victorien". The Corset reprend plus ou moins les mêmes ingrédients: deux jeunes femmes de fortune différente mais malmenées chacune à leur manière par la société rigide de l'époque, un doute sur la nature fantastique des événements... On ne se hisse malheureusement pas au niveau de The Silent Companions mais il y a tout de même de quoi plonger dans cette nouvelle histoire.

Malgré les horreurs qu'elle traverse et un caractère pas toujours facile (mais aisément compréhensible dans de telles circonstances), il est finalement assez aisé de s'attacher à Ruth, tandis que c'est plus compliqué lorsqu'il s'agit de Dorothea: tout d'abord son attachement à la phrénologie la rend assez agaçante, bien que cette pseudo-science était à la mode à l'époque du récit. Ensuite, ses atermoiements en matière amoureuse, même s'ils sont là encore bien compréhensibles n'arrangent pas les choses. Enfin, même si son attitude vis-à-vis de Ruth s'explique à la fin quand on découvre la manière dont le cas de celle-ci a été présenté au public, le fait qu'elle rejette en bloc ce que celle-ci dit alors que rien n'indique pour le lecteur que Ruth n'est pas sincère quitte à se tromper est la cerise sur le gâteau. Heureusement, elle se rattrape un peu par la suite et son parcours n'est pas sans intérêt, alors qu'elle découvre des vérités sinistres dans sa propre existence en parallèle des mésaventures de Ruth.

Jusqu'au bout, on entretient un doute sur ce qui arrive réellement: Ruth a-t-elle réellement un pouvoir ou la culpabilité l'oblige-t-elle à voir des liens entre ses travaux de couture et le destin tragique des personnes qui en bénéficient? D'un côté, chaque événement a une explication rationnelle, de l'autre, on peut accepter quelques coïncidences, mais l'accumulation finit par tout remettre en question. Finalement, Ruth qui pense qu'elle peut maudire les gens grâce à ses aiguilles est-elle plus superstitieuse que Dorothea qui s'imagine que la personnalité des gens réside dans la forme de leur crâne?

La fin est un peu trop expéditive, mais on est conduit d'une révélation à l'autre tandis que l'on découvre l'étendue du piège qui se referme sur une des protagonistes. Même si The Corset n'est pas aussi abouti que The Silent Companions, Laura Purcell confirme en tout cas qu'elle maîtrise bien le genre.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 17 Juillet 2019, 19:28bouillonnant dans le chaudron "Littérature".