Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Tess of the D'Urbervilles
Tess Durbeyfield est la fille aînée d'un couple de modestes paysans. Quand son père apprend par hasard qu'il descend d'une auguste lignée, elle va bien malgré elle tomber entre les pattes d'Alec d'Urberville, un vil séducteur que ses parents croient à tort être de leurs cousins.

Environ 150 pages avant la fin de l'histoire, j'ai commencé à me bercer de l'espoir stérile que Tess prendrait un gros fusil et abattrait à coup de chevrotines tous les mecs qui croiseraient son chemin. BLAM! BLAM! "Ah, tu crois m'échapper, toi, c'est pas en courant que t'y arriveras!" BLAM! "Tu vois, je te l'avais dit!".

Comme il s'agit du livre original et non d'un de ces détournements de classiques qui fleurissent depuis quelques temps (Tess of the D'Urbervilles of the Dead?), ça ne tourne évidemment pas comme ça, même si on se retrouve quand même avec un homme au tapis (pas celui que j'espérais, même si ce n'est pas une perte).

On suit donc pendant presque 500 pages le calvaire de cette pauvre Tess, pas spécialement gourde au demeurant, qui encaisse toutes les avanies et l'hypocrisie ambiante en bronchant trop rarement, qui pardonne mais est condamnée par les autres, etc. Heureusement qu'une poignée de nanas dont on aurait pu s'attendre qu'elles lui jouent un mauvais tour par jalousie se montrent au contraire plutôt solidaires, ce qui apporte un peu de fraîcheur.

Bon, je cause, je cause, mais c'est un bon bouquin, malgré tout. Pas convaincue que ce soit ma tasse de thé, cela dit.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 20 Novembre 2011, 15:37bouillonnant dans le chaudron "Littérature".