Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Scream (2022)
Sam Carpenter revient dans sa ville natale de Woodsboro après que sa petite sœur ait été attaquée par un tueur déguisé en Ghostface. Pour découvrir qui se cache sous le masque et l'empêcher de continuer de nuire, Sam va devoir se plonger dans le passé et faire appel aux survivants des précédentes vagues de meurtres.

Plus de dix ans se sont écoulés depuis Scream 4 qui faisait entrer la franchise dans le XXIe siècle mais qui n'avait pas donné lieu à une nouvelle trilogie, la faute à des résultats décevants au box-office et au décès du réalisateur Wes Craven. Cela ne suffit néanmoins pas pour tuer une franchise connue et qui fut rentable, aussi le tournage d'un cinquième opus, seulement intitulé Scream comme le premier volet, n'a-t-il pas été une grosse surprise. On trouve derrière la caméra le duo formé par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett et au scénario Guy Busik qui ont tous travaillé sur Wedding Nightmare. Et le scénariste James Vanderbilt, ayant officié sur Independance Day: Resurgence.

Pour ce qui est du côté meta propre à la saga, on piétine un peu: comme dans le quatrième opus, il est question de séquelle tardive qui doit bousculer un peu les règles et de passage de flambeau. La concession à la modernité vient de l'opposition entre la tendance aux films d'"elevated horror" qui sous couvert d'épouvante abordent des thèmes importants et les slashers traditionnels qui n'auraient pas d'autres prétentions que de faire frissonner. Également de la mode des suites qui sont en fait des reboots, des "sequel legacy" ou des "requel". Ce que serait donc ce film mais excusez-moi d'être vieux jeu, je n'y ai vu qu'une suite ordinaire, dans la continuité de ce qui a précédé, avec des personnages récurrents. Certes, de nouveaux venus ont la vedette mais rien de neuf sous le soleil de ce point de vue. Il est aussi question des fans toxiques et tout cela manque un peu de l'humour habituel.

Quant au film lui-même, comme une réplique de Ghostface l'illustre (disant qu'il faut de la fraîcheur pour enchaîner immédiatement sur le fait qu'il faut revenir aux fondamentaux), il est tiraillé dans sa contradiction de devoir prendre les spectateurs de court mais pas trop à rebrousse-poils non plus. On relie tous les nouveaux personnages au passé, pourquoi pas mais le comportement de certains semble être improbable juste pour alimenter des soupçons (Mindy reprend le rôle de son oncle Randy mais n'a tellement pas l'air perturbé par des événements liés à une tragédie familiale qu'elle en est juste insupportable). On a quelques surprises comme une survie inattendue et un personnage emblématique qui se fait tuer et les meurtres montent d'un cran en violence, ce qui était déjà le cas dans Scream 4. Quant au whodunit, je me fais facilement balader dans ces films et c'est encore le cas ici.

Côté casting original, seul David Arquette arrive à procurer de l'émotion, Neve Campbell et Gale Weathers campent des personnages désormais trop blasées pour susciter autre chose que le simple plaisir de les revoir. Melissa Barrera porte en revanche bien son rôle, en jeune femme tourmentée par le tueur et sa propre hérédité, tout comme Jenna Ortega. Le reste de la distribution fait le job avec un casting habituel à ce genre de métrage, physiquement tous très lisses mais qui ne sont pas plus mauvais que d'autres par ailleurs. La BO de Brian Tyler ne risque pas de faire oublier celle de Marco Beltrami, elle s'oublie d'ailleurs à mesure qu'on l'écoute.

Film qui se veut un nouveau départ, bien plus que le quatrième opus qui étouffait les chances de suivre d'autres personnages, il n'apporte en revanche pas grand chose de plus au niveau de la réflexion sur les films d'horreur, tout ayant été dit ou fichu avec suffisamment de savoir-faire pour s'y laisser prendre une fois de plus.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 22 Novembre 2022, 11:32bouillonnant dans le chaudron "Films".