Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Ron Weasley
--> Simple faire-valoir?

J'avais déjà consacré un article à la famille Weasley, mais vue l'importance de Ron dans les romans, il méritait une analyse pour lui tout seul!

A priori, il n'y a pas grand chose à dire sur Ron: bien qu'appartenant à une ancienne famille de sorciers, c'est de loin le membre le plus normal du trio: il n'a pas la maturité et l'intelligence d'Hermione, ni le vecu et les pouvoirs particuliers d'Harry. En fait, il a tout du faire-valoir classique: l'ami fidele, bien brave mais avec toujours un remps de retard sur le heros, sauf que...

 

Ron est le faire-valoir qui lutte pour ne pas en etre un: si pendant les trois premiers tomes, il aide Harry tout en restant dans l'ombre, il laisse enfin éclater sa jalousie dans le tome 4: c'est toujours a Harry qu'on s’intéresse, Harry peut se permettre de perdre de l'argent sans s'inquiéter alors que sa famille à lui est sur la paille... C'est vraiment à partir de ce tome la que les complexes de Ron, bien qu'annoncés lors de sa première rencontre avec Harry, sont apparents.

Le tome 5 peut être vu comme le debut de la revanche: tout commence pourtant mal: les Weasley sont encore plus mal vus que jamais à cause de leur attachement à Dumbledore, et les débuts de Ron comme gardien dans l’équipe des Gryffondors sont pitoyables... Et pourtant c'est grâce à lui que Gryffondor gagne la coupe (un peu facile, peut-être, le coup du nul qui se révélè un génie au dernier moment, mais bon...) et non grace à Harry, vire comme un malpropre. Et finalement, l'attachement des Weasley à Dumbledore, maintenant que le retour de Voldemort est officiel, les rendra certainement plus respectables.

 

Alors qu'Harry, dans ce tome, perd un peu de sa superbe, Ron, un peu comme Neville, devient plus sur de lui. Et montre qu'il est capable de faire autre chose que détendre l’atmosphère.

Le tome 6 est aussi intéressant du point de vue de son évolution, puisqu'il montre au départ son manque de maturité: jaloux de Krum pour une affaire datant d'il y a deux ans, frustré que tout le monde semble plus en avance que lui question amours, il sort avec la première venue pour rendre jalouse Hermione et montrer qu'il n'est pas en retard par rapport aux autres, sans prendre garde aux sentiments d'Hermione. Mais il semble avoir pris un peu de plomb dans la cervelle depuis, et le tome 7 devrait le rendre définitivement adulte.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 17 Avril 2005, 18:15bouillonnant dans le chaudron "Potterverse".


Ingrédients :

  Melusinewitch
Melusinewitch
04-01-07
à 16:06

Ah Ron...

Je vais peut être avoir l'air de la typique fan du rouquin qui le défend envers et contre tout mais...je reconnaît qu'il n'est pas du tout mature et que sortir avec Lav-lav-le pot-colle,c'était pas ce qu'il fait de mieux (quoi que je trouve que la réaction d'Hermione était pitoyable et ne lui ressmeblait pas du tout,que limite Ron avait mieux réagit avec Viktor,mais bon,elle aussi a droit à des moments de faiblesse). Quand à son petit complexe d'infériorité,je suis un peu étonnée que ses deux meilleurs amis ne fassent jamais rien pour l'aider ou pour lui remonter le moral,même si c'est pour dire "arrête de te prendre la tête avec, ne cherche pas à être un héros en imitant Machin mais sois toi-même et crache sur la gloire!",non à la place c'est "Oh,les soirées chez Slughorn,c'est pas si mal,d'ailleurs,tu devrais venir,Harry!" (Je précise que je n'aime pas Slughorn et que je l'aurais envoyé sur les roses s'il ma'vait proposé de faire partie de sa "collection")

De plus, je persiste à penser que Hermione aussi à sa part de faute dans l'affaire "Lav-Lav":

Elle passe son temps à engueuler Ron et le félicite rarement, qand il arrive à faire quelque chose dont il peut être fier, dès qu'il s'en vante ne fusse qu'un peu, elle le rebroue

Depuis le début du tome 5 environ, elle le néglige, ne s'occupe quasiment que de Harry (et quand on voit la tête qu'elle a fait quand elle a appris que Ron et non Harry était préfet, on comprend pourquoi dans le tome 7 , il croit qu'ils sont ensembles, on aurait vraiment dit qu'elle avait écrit sur son front "Je te trouve trop bête pour être mon égal, Ronald!")

Même si elle l'aime, elle fait passer beacoup de choses avant lui: Harry; les Elfes, ses études,...Je veux bien croire qu'il y a des priorités dans la vie, mais de là à être si dédaigneuse...enfin, s'il a cru qu'elle s'en foutait de lui, c'est à peine exagéré...quand elle lui parle, c'est généralement pour lui remonter les bretelles, alors que Neville, l'autre complexé souvent mis de côté, a droit à des encouragements et des félicitations de sa part...

Ce qui m'amène a penser que Ron n'est pas sorti avec Lavande seulement parce qu'il était "en retard" ( certes, la dispute avec Ginny fut un élément déclencheur, mais ce n'est pas la raison principale) et il n'a pas du tout négligé les sentiments d'Hermione, au contraire, il y a pensé, et il s'est juste trompé à ce sujet: le comportement d'Hermione trop négatif vis à vis de lui l'a induit à penser qu'elle n'en avait rien à cirer de lui, qu'elle s'en foutait parce qu'elle allait au club de slug (club horriblement élitiste mais qui flattait son égo) et qu'elle recevait des lettres de Vicky. Bien entendu, la réaction d'Hermione en le voyant embrasser Lavande ( qui était tout sauf mature) a du rassurer Ron: Hermione est jalouse, donc, c'est qu'elle l'aime, et dans ce cas, cela devient une revanche sur le Bal de Noël, après tout, il a raison: il n'y a jamais eu de contrat interdisant à Ron de sortir avec quelqu'un d'autre qu'Hermione! Si elle n'y tenait pas, elle n'avait qu'à faire le premier pas! Et oui, pourquoi ce serait toujours aux garçons de devoir se déclarer? On est fin 20e S: les hommes et les femmes sont égaux et donc,la galanterie, ça va dans les deux sens, ce que certaines petites féministes militantes feraient bien de se rappeler. Parce que, Hermione aime jouer à la femme forte qui n'a besoin de personne pour s'en sortir (confer l'épisode du tome 3 où elle refuse d'expliquer comment elle suit plusieurs cours en même temps et envoie Harry et Ron bouler alors qu'ils s'intéressent sincérement à ce qu'elle fait, sans pour atant entrer dans des choses trop privées)et qui ne se laisse pas faire par les hommes, mais paradoxalement, elle attend de Ron qu'il se conduise toujours en homme mature et protecteur, et lui refuse le droit d'avoir des défauts, et comme dans la réalité, il en a car c'est un humain, elle tombe de haut à chaque fois, est déçue, et l'engueule....Le problème d'Hermione, en somme, c'est qu'elle veut le beurre et l'argent du beurre, qu'elle voit la paille dans l'oeil de Ron et non la poutre dans le sien, et qu'elle n'admet jamais quand elle a tort!

Entendons nous, je ne dis pas ça pour dire qu'Hermione est une salope, que c'est entièrement de sa faute et que Ron est blanc comme neige, car je reconnais sa part de responsabilité dans cette affaire (et dans les autres en général), si je n'en parle pas, c'est parce vous n'avez pas besoin que je vous le rapelle, les fans ont tendance à voir les défauts de Ron depuis l'espace et sont particulièrement doués pour les pointer. Par contre Hermione, qui est beaucoup plus appréciée que lui, les fans sont rarement assez objectifs pour se rendre compte qu'elle aussi mérite parfois des baffes.

Dernière chose: Ron n'est pas nul au Quiddich: il est juste stressé parce qu'il manque de confiance en lui (on se demande bien pourquoi), et cela, ça se soigne plus facilement que la nullité, et comme d'habitude, il a du s'en sortir seul: entre les jumeaux qui se moquent de lui, Harry qui s'arrache les cheveux mais ne cherche à l'encourager que parce qu'il peur pour son match et Hermione Miss Indifférence Granger (parce que le Quiddich, c'est un passe-temps idiot voyez-vous, c'est donc pour ça que Miss Fine Psychologue a mis plus d'un an a remarqué que ça comptait beaucoup pour l'homme qu'elle aime et a rusé pour qu'il surpasse McLaggen...)...