Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Rien que l'acier
--> Terre de Héros 1
Ringil, guerrier en rupture de ban avec sa riche famille, est rappelé par celle-ci pour retrouver sa cousine Sherin, vendue comme esclave. Son chemin va croiser celui de vieilles connaissances, Egar, nomade des steppes, et Archeth, dernière représentante de son peuple devenue conseillère d'un empereur.

Première incursion dans la fantasy de l'auteur réputé de SF Richard Morgan, Rien que l'acier ne fait pas dans la dentelle, c'est le moins qu'on puisse dire. Sociétés violentes, scènes de sexe crues et sans aucun romantisme quasiment à chaque chapitre, personnages principaux loin d'être des prix de vertu... Même après la lecture d'autres œuvres de dark fantasy telles que La Compagnie Noire ou les romans de Joe Abercrombie, ce premier tome parait bien brut de décoffrage, et parfois un peu trop, au point de soupçonner une surenchère artificielle.

Cela se ressent également au travers des dialogues, eux aussi très crus, mais qui finissent par lasser tant ils donnent l'impression que tout le monde, du fils de bonne famille au barbare des steppes en passant par une créature âgée de plusieurs siècles ont le même vocabulaire de charretier et la même façon de penser.

C'est bien dommage car l'intrigue elle-même, sans être révolutionnaire, est rythmée et laisse en suspens quelques éléments qui ne demandent qu'à être fouillés plus avant. De plus un personnage homosexuel occupe le premier rôle plutôt que d'être secondaire et meilleur ami de l'héroïne, ça change un peu.

Il y a de quoi être rebuté par le contenu, à ce point sans concession qu'on risque l'overdose par moment, mais si l'on a l'estomac bien accroché, cela mérite qu'on s'y attarde.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 20 Novembre 2017, 22:21bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".