Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Quelques minutes après minuit
Conor O'Malley n'a pas vraiment d'occasion de se réjouir: sa mère est gravement malade, son père a refait sa vie aux États-Unis, sa grand-mère est trop autoritaire et à l'école, la seule personne qui ne marche pas sur des œufs en sa compagnie lui marche carrément dessus. Lorsque le grand if planté dans le cimetière voisin s'anime et prétend pouvoir l'aider en lui racontant des histoires, Conor n'est du coup pas vraiment sûr de voir sa vie embellir.

L'adaptation du beau roman de Patrick Ness partait d'entrée de jeu avec quelques solides atouts dans sa manche: tout d'abord, l'auteur lui-même s'attelait au scénario basé sur son œuvre, la mise en scène a été confié à Juan Antonio Bayona dont les deux précédents films en avaient fait un réalisateur à tenir à l’œil et la distribution affichait quelques têtes connues et appréciées: Sigourney Weaver et Felicity Jones en grand-mère et mère du héros, Liam Neeson assurant la voix du monstre (le titre original est A Monster Calls soit dit en passant).

Mais on n'est jamais à l'abri d'un accident: comment les histoires contées par le Monstre allaient-elles être représentées? L'émotion n'allait-elle pas être forcée par des procédés trop tire-larmes quand l'histoire de base est déjà bien chargée?

Heureusement, le résultat se révèle particulièrement convaincant. Le jeune Lewis MacDougall porte très bien le rôle de Conor, les contes de l'If sont joliment mis en scène au travers d'aquarelle et l'aspect mélodramatique indéniable est néanmoins amené avec sobriété. Le scénario est extrêmement fidèle au roman, malgré quelques changements comme la suppression du personnage de l'amie de Conor ou la scène finale.

Bien sûr, même sans avoir lu le livre, on peut deviner assez vite à quelle conclusion la fable veut nous mener, mais qu'importe. Bayona confirme en tout cas qu'il reste un metteur en scène à suivre bien qu'il soit peut-être un peu prématuré de le qualifier de "nouveau Spielberg" (après tout, fut un temps où M. Night. Shyamalan était le nouveau Hitchcock). Il a en tout cas tout pour que son propre nom se suffise à lui-même.

Malgré son côté poignant, le film ne m'a tout de même pas aussi bouleversé que l’œuvre d'origine, peut-être parce que je connaissais déjà le fin mot de l'histoire, mais la conclusion de la "quatrième histoire" a tout de même fait son petit effet. Il s'agit en tout cas d'un film qui permet de faire démarrer l'année cinématographique sous de très bons auspices.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 6 Janvier 2017, 11:26bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".