Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Primeval saison 2
Nick Cutter est revenu de son expédition de l'autre côté d'une anomalie pour découvrir son monde changé, comme si Claudia Brown n'avait jamais existé. Mais sa mission de régler les problèmes d'irruptions intempestives de créatures d'un autre temps, elle, demeure, bien que l'équipe qui l'a jusqu'ici assistée n'est peut-être plus aussi fiable.

La première saison de Primeval était bien sympathique, avec des personnages principaux attachants et des effets spéciaux plutôt bien fichus malgré le budget modeste et qui n'ont pas trop mal supporté le passage du temps. Néanmoins, les scenarii ne volaient pas bien haut et se reposaient toujours sur le même schéma du monstre de la semaine, malgré une scène finale qui rebattait un peu les cartes. La deuxième saison allait-elle monter la barre d'un cran? Oui et non. L'effet papillon ayant modifié le présent de Cutter est assez étrange. Claudia Brown n'existe plus, ou plutôt elle est à présent Jenny Lewis, spécialiste en relation publique, l'équipe de Nick ne dépend plus du Home Office mais de l'ARK, toujours dirigée par James Lester... Cela permet d'apporter quelques évolutions rapidement, avec notamment Abby et Connor plus rodés, plus de moyens et un Stephen plus proche d'Helen, ce qui amènera quelques complications... mais le manque de décalage par ailleurs est un peu curieux (le passé a été suffisamment changé pour totalement modifier l'existence d'un personnage, mais apparemment, Nick n'a pas à s'embêter à découvrir un monde vraiment différent, au moins dans les petits détails: qu'il ne se retrouve pas dans une Angleterre dominée par les Nazis, par exemple soit, mais que même son numéro de carte bleue soit resté le même... Finalement, cela parait plus un gadget pour changer des éléments sans s'embêter à montrer certaines évolutions que vraiment exploiter le concept de voyage dans le temps et les problèmes que cela entraîne.

Les intrigues principales des épisodes ne sont pas plus ambitieuses qu'avant. C'est toujours du monstre de la semaine, donc, pas prise de tête, divertissant, mais parfois un peu trop léger et répétitif. L'arc avec la conspiration est plutôt intéressant cependant et même si on a un temps d'avance sur les héros, certaines choses restent un peu surprenantes (je ne voyais pas Leek à ce poste exact) et cela donne l'occasion de donner une jolie scène d'action à James Lester, ce qui est toujours ça de pris. Moins convaincante est la sous-intrigue relative à Stephen. Si cela soulève des questions intéressantes comme prévenir le public des événements (mais vu leur manque de réactivité aux apparitions régulières de créatures, pourquoi se fouler?) il apparait comme trop manipulable et finalement pénible. D'autant qu'Abby et Connor étant devenus plus dégourdis et Cutter se débrouillant bien également, le rôle d'homme d'action de Stephen au sein du groupe s'en retrouve diminué et il n'apparait plus comme un membre indispensable de l'équipe.

La série ne réussit donc pas vraiment son passage au cran supérieur qu'on pouvait espérer à l'issue de la saison précédente et se révèle un peu frustrante de ce point de vue car les scénaristes pourraient essayer d'aller plus loin. Mais on passe toujours un bon moment devant ces épisodes, malgré leur aspect trop balisé.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 12 Janvier 2016, 23:10bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".