Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Pride and Prejudice and Zombies

La famille Bennet vit paisiblement dans la campagne anglaise, si l'on excepte les régulières attaques de zombies. Quand Mr Bingley et son ami Darcy s'installent dans le voisinage, les filles Bennet auront-elles une chance de trouver chaussure à leur pied? Ou tout ce beau monde aura-t-il la cervelle dévorée par des non-morts avant?

Jane Austen continue d'avoir un succès fou. On ne compte plus les adaptations, les livres inspirés de, etc. Forcément, ce n'était qu'une question de temps avant détournements et parodies. Voici donc Orgueil et Préjugés à la sauce zombie. Une idée qui peut être amusante en elle-même, malheureusement, le résultat n'est pas à la hauteur.

Tout d'abord, environ 80% du texte original est repris tel quel. On ne peut cependant pas l'apprécier à sa valeur habituelle, puisqu'on attend surtout le moment où on s'en éloigne. Et c'est très répétitif: les zombies attaquent ponctuellement, Lizzie et cie leur bottent les fesses et retour à la normale. Les gags sont également tojjours du même ordre, mais on a plus l'impression d'un manque d'imagination que du comique de répétition. De plus, des répliques amusantes du livre, modifiées, le sont beaucoup moins. Un comble.

Autre rare idée mal gêrée: alors qu'il aurait été plus amusant de voir les personnages lutter avec les moyens du bord, l'auteur fait des soeurs Bennet des guerrières formées à Shaolin (et dans le cas de Darcy, au Japon). L'image de Lizzie faisant du Kung-fu peut faire sourire, mais au-delà de ça, il n'y a pas grand chose à endire, et l'on se retrouve avec des ninjas qui viennent comme un cheveu sur la soupe. Pire, il est impossible de concilier la formation des filles à leur conduite qui reste celle du livre: comment croire que Lydia ait pu voyager jusqu'en Orient, se soumettre à la dure discipline des moines Shaolin, et rester telle que dans le roman original.

De plus, le "code de l'honneur" finit par transformer Lizzie et Darcy en des sadiques antipathiques, et le sort de Wickham apparait complètement gratuit et hors de propos (aucun rapport avec les zombies, alors que quitte à punir les méchants de façon gore, ils sont là pour ça!) et c'est limite Lydia qui en sort grandie.

La seule chose qui émerge du lot, c'est le sort de Charlotte, puisque pour une fois on a une histoire de zombie qui sort du bête "tuons-les tous". Et le texte étant en majorité de la plume d'Austen, on ne peut pas dire que ce soit mal écrit.

Au final, un pastiche de Jane Austen à la sauce horrifique aurait pu être amusant avec un minimum de travail et de talent, mais là, c'est si paresseux que c'est très oubliable, et on ne peut s'empêcher de penser que si Austen n'a pas estimé nécessaire d'inclure des zombies dans son roman, c'est parce qu'ils n'y apportaient rien.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 19 Juillet 2009, 09:26bouillonnant dans le chaudron "Littérature".