Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Premiers aperçus pour Harry Potter and the Cursed Child
Je n'en avais pas encore parlé ici mais ce n'est pas un scoop, Harry Potter va faire son retour et cette fois-ci sur les planches, au travers d'une pièce de théâtre en deux parties sur une histoire de J.K. Rowling évidemment, mais écrite par Jack Thorne dont j'avais beaucoup apprécié le travail sur Glue ou The Fades et a qui la BBC a confié la future adaptation d'À la Croisée des Mondes. Le monsieur a donc un CV plutôt intéressant et cela vaut mieux vu que les fans de ces deux univers vont l'attendre au tournant.

Si je n'en ai pas parlé dès son annonce, c'est que pendant longtemps le projet a été très flou. Pendant un temps on a entendu dire que cela serait centré sur Harry et son enfance chez les Dursley, ce qui paraissait un peu bizarre car traiter du sujet dans une nouvelle, pourquoi pas, en faire une pièce de théâtre, ce n'était pas spécialement attirant. Puis la piste préquelle a été écartée, les acteurs incarnant le trio ont été annoncés et finalement on y voit un peu plus clair.

La pièce mettra en scène Albus Potter, le deuxième fils de Harry et Ginny alors qu'il commencera sa première année à Poudlard, au côté de sa cousine Rose et du fils de Drago, Scorpius. On n'a pas énormément de détails en dehors du fait que cela tournera autour de la difficulté d'être le fils du grand Harry Potter, désormais un Auror surmené travaillant pour le Ministère de la Magie. Il n'y aura probablement pas de grand mage maléfique menaçant mais ce sera intéressant de voir ce que cela apportera à l'univers et comment la magie sera représentée car après tout, une histoire d'un enfant devant vivre avec la célébrité d'un illustre parent peut se passer dans n'importe quel contexte et l'utilisation de Harry Potter ne doit pas être un simple gadget pour attirer le spectateur.

Le texte de la scène sera publié le 31 juillet (pile pour l'anniversaire du personnage) et si cela ne vaut évidemment pas de voir le spectacle lui-même, les fans n'auront pas à apprendre des éléments de l'intrigue par les retours des heureux détenteurs de billet (j'ai essayé de réserver en février/mars pour le mois d'août avant de découvrir que c'était complet jusqu'en 2017).

On ne sait pas encore si une représentation sera captée et commercialisée en dvd ou s'il y aura des projections dans quelques salles de cinéma autour du monde, mais en attendant, les noms des acteurs incarnant des personnages bien connus ont été dévoilés même si rien ne dit que ce sont les seuls qui font leur retour (avec une action à Poudlard, on peut supposer que James, Neville ou d'autres seront aussi de la partie, et que de nouveaux personnages intéressants feront leur apparition).

On commence évidemment par une partie de la famille Potter, avec Harry, Albus et Ginny.

Harry Potter sera incarné par Jamie Parker, qui part déjà avec l'avantage pour moi d'avoir joué dans Jonathan Strange and Mr Norrell ou il tenait le rôle du major, puis colonel Colquhoun Grant. Ce n'est pas le seul rôle d'une longue carrière, mais cela fait plaisir de savoir qu'il pourra faire de la magie après avoir vu son pote "Merlin" à la manœuvre. En tout cas, on lui a fait le look approprié pour le rôle.

Sam Clemmett joue Al Potter, l'enfant maudit de l'histoire (à moins que ce ne soit une fausse piste). De façon amusante, je l'ai croisé pour la première fois dans un épisode de The Musketeers quelques jours seulement avant qu'il ne soit annoncé dans ce rôle. Une prestation honnête d'ailleurs mais qui ne retenait pas l'attention plus que ça, si j'avais su je l'aurais sans doute examiné de plus près. Évidemment comme on le voit, Sam Clemmett a quelques années de plus que son personnage, mais au théâtre, on est généralement plus souple au niveau suspension d'incrédulité qu'au cinéma.

Le rôle de Ginny revient à Poppy Miller qu'on a pu croiser dans plusieurs séries notamment l'adaptation de 2009 d'Emma. Sur la base de ce cliché, je n'ai pas grand chose à en dire en dehors qu'on veut bien croire que c'est Ginny (elle est rousse et pas sans rappeler Bonnie Wright) bien qu'on ne sente pas trop l'ancienne joueuse de quidditch professionnelle reconvertie dans le journalisme sportif. D'ailleurs je me demande bien ce qu'elle pourra faire dans l'histoire, à part jouer le rôle de médiateur entre Harry et Albus au besoin, bref, être la femme de l'un et la mère de l'autre et voilà. J'avoue que je n'ai aucune dent contre le personnage mais ce n'est pas celui qui me passionne le plus au-delà de son évolution dans le tome 5, donc je n'en attends pas grand chose mais c'est normal qu'il soit de la partie.

Passons ensuite à Ron, Hermione et leur fille Rose.

Hermione est joué par Noma Dumezweni, que les fans de Doctor Who ont pu voir dans la saison 4 de la série où elle incarnait le capitaine Magambo dans Turn Left et Planet of the Dead. Comme avec Sam Clemmett dans The Musketeers, ce n'est pas vraiment avec ça qu'on peut mesurer l'étendue de son talent, au mieux sa capacité à ne pas plomber la moindre scène où elle apparait, mais elle est lauréate d'un Olivier Award, ce qui n'est tout de même pas dégueu. À part ça, même si je n'y aurais pas pensé moi-même, j'apprécie l'idée qu'elle ne prenne pas juste le nom de Weasley à son mariage. D'une part cela permet de ne pas faire disparaître le nom d'un des principaux personnages, et puis avec tous les enfants de Ron, Percy, Bill et George qui s'abattent sur Poudlard en l'espace de quelques années, ça aide à reconnaître les différentes branches de cette envahissante smala.

Rose Granger-Weasley, puisqu'il faut l'appeler ainsi, sera joué par Cherrelle Skeete, que je ne connais pas du tout. D'après Pottermore, Rose tient vraiment de sa mère (ce que l'épilogue laissait déjà entendre) mais si elle peut se montrer autoritaire, le fait qu'elle soit issue d'une famille de sorciers tempère le besoin de sans cesse faire ses preuves que ressentait sa mère au même âge.

Ce bon vieux Ron Wealsey est incarné par Paul Thornley, que j'étais certaine d'avoir croisé dans une des nombreuses séries british que j'ai pu voir, mais IMDB me dit que non. Il existe donc encore des acteurs british qu'on n'a pas déjà vu quelque part. Dingue, ça.

Drago et Scorpius Malefoy, sans Astoria, soit qu'elle n'apparait pas dans la pièce, soit qu'on a préféré privilégier dans ce photoshoot les personnages emblématiques plutôt que des personnages inédits ou pas nommés dans les livres.

Drago revient donc sous les traits d'Alex Price. Et puisqu'on en parle, contrairement à Paul Thornley, Alex Price c'est typiquement le genre d'acteurs qu'on va croiser dans un tas de séries british souvent dans de petits rôles. D'ailleurs, dans l'épisode de Doctor Who où il apparait, il jouait le fils du personnage incarné par Helen McCrory, qui jouait Narcissa dans les films Harry Potter. Comme quoi... Et à l'instar de Jamie Parker, il a joué un personnage dénué de pouvoirs magiques qui croisait la route d'un Merlin avant de décrocher le rôle d'un sorcier connu.

Enfin, Anthony Boyle hérite du rôle de Scorpius. On ne peut pas dire que sur les photos il respire l'arrogance qui caractérisait son père à son entrée à Poudlard, mais celui-ci ne lui a sans doute pas donné exactement la même éducation que Lucius et il doit être conscient qu'il a un prénom ridicule, même pour un sorcier, ça n'aide pas à débarquer comme si on était le roi du château. On verra ce que Rowling et Thorne ont réservé à ce personnage qui ne sera pas forcément taillé dans le même patron que le Malefoy-type.

Enfin, pour conclure, deux petites vidéos, les coulisses des répétitions et celles du photoshoot:

potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 2 Juin 2016, 20:39bouillonnant dans le chaudron "Potterverse".