Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Petits meurtres à l'anglaise

Victor Maynard, vieux garçon un peu coincé, est également un excellent tueur à gages. Lorsqu'il est chargé de tuer Rose, l'imprévisibilité de la jeune femme lui donnera bien du fil à retordre, jusqu'à ce qu'il se retrouve à la protéger malgré lui avec l'aide du jeune Tony, dont il a fait son apprenti.

Ce film est un remake anglais de Cible émouvante, de Pierre Salvadori. Comme je n'ai pas vu l'original, je n'irais faire aucune comparaison. Quoiqu'il en soit, Jonathan Lynn peut dire merci à ses acteurs: Bill Nighy fait du Bill Nighy, mais c'est pour cela qu'on l'aime et il est impeccable en tueur coincé et maniaque. Rupert Grint prouve qu'il a fait du chemin depuis La Chambre des Secrets et son comique basé sur une grimace et des couinements incessants. Emily Blunt est charmante et s'en sort bien malgré un personnage volontairement insupportable. Martin Freeman et Rupert Everett viennent notamment compléter la distribution.

Le film tient donc presque entièrement à l'attachement qu'on peut porter aux interprètes, car malheureusement l'ensemble est assez mou et impersonnel, et beaucoup moins délirant qu'on ne pouvait l'espérer. Quelques gags font tout de même mouche, et l'ensemble détend agréablement par temps de canicule, mais avec le thème et les acteurs, on aurait pu avoir bien mieux dans le registre de la comédie noire.

potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 10 Juillet 2010, 18:53bouillonnant dans le chaudron "Films".