Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Peaky Blinders saison 1
À Birmingham, en 1919, la famille Shelby, originaire d'Irlande, dirigée par le frère cadet Thomas, essaie de se faire une place comme bookmakers, quitte à employer des moyens discutables. Campbell, un inspecteur venu de Belfast pour traquer des membres de l'IRA va mettre un coup de pied dans la fourmilière, en plaçant notamment une espionne au sein du clan Shelby.

Peaky Blinders est une des séries de la rentrée de la BBC, et on peut dire que ça commence bien. Pourtant, le premier épisode m'avait laissée un poil dubitative. La reconstitution des bas-fonds de Birmingham est réussie, le casting trois étoiles (mention spéciale à Cillian Murphy et Helen McCrory mais il n'y a vraiment aucune fausse note) et la bande-son assez surprenante au début qui mêle Nick Cave et The White Stripes est finalement assez appropriée. Cependant, certains effets de style dans la mise en scène étaient un peu agaçants et le scénario mettait les enjeux et les personnages en place plutôt laborieusement. Heureusement, dès l'épisode suivant, l'histoire se déroule de façon plus fluide et passée la bagarre entre les Shelby et les Lee tout en ralentis et caméra secouée dans tous les sens, la réalisation trouve ses marques sans abuser d’afféteries de ce genre.

À partir de là, c'est du tout bon. Aucun personnage n'est recommandable, que ce soit du côté des gangsters ou de la police, et pourtant on les suit, on s'inquiète pour eux jusque dans le final qui arrive à tenir en haleine jusque dans les dernières secondes. Si certaines péripéties sont prévisibles (on se doute que la taupe sera démasquée à la fin de la saison, par exemple), leur traitement réserve des surprises, les personnages ne réagissant pas forcément de la façon dont on s'y attend sans paraître invraisemblable.

Il est aussi intéressant de se dire que la série se déroule à la même période que Downton Abbey et The Village et que chacune de ces séries montre un visage totalement différent du même pays au début du siècle.

Même si la saison se suffit à elle-même, Steven Knight a visiblement des projets pour une saison 2, pas encore confirmée. Je ne vois pas pourquoi la chaîne s'arrêterait en aussi bon chemin.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 21 Octobre 2013, 10:32bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".