Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Paris Police 1900, saison 1
Alors que le XIXe siècle touche à sa fin, le second procès d'Alfred Dreyfus provoque l'excitation des ligues antisémites. Le préfet Lépine tente de maintenir l'ordre à Paris tandis le jeune inspecteur Antoine Jouin doit enquêter sur le meurtre d'une femme trouvée découpée en morceaux dans une valise.

En tombant sur des affiches de cette série dans les abris-bus, peu de temps avant le début de sa diffusion, une petite impression de Peaky Blinders s'en dégageait: les costumes pré-Seconde Guerre Mondiale, des personnages patibulaires, un bon gros filtre gris-bleu et une promesse de violences sur fond historique. La première saison chapeautée par Fabien Nury (avant tout scénariste de bandes dessinées à qui l'on doit notamment Il était une fois la France - apparemment Alain Ayroles a aussi participé à l'écriture) se montre néanmoins bien moins stylisée et si on devait vraiment se sentir obligé de la comparer à une de ses consœurs britanniques, la défunte Ripper Street serait peut-être plus appropriée: une capitale à la fin du XIXe siècle, une affaire réelle non résolue qui plane (Jack l'Éventreur pour l'une, la valise sanglante pour l'autre), des protagonistes évoluant au sein de forces de l'ordre aussi brutales que corrompues, une enquête les menant des bas-fonds à une haute société pas plus reluisante, les débuts de la police scientifique...

Comparaison n'est pas raison, comme on dit, et Police Paris 1900 se tient très bien hors de l'ombre de ses aînées, en proposant une intrigue particulièrement ambitieuse où l'on croise un nombre conséquent de personnages: Antoine Jouin, le jeune inspecteur qui doit naviguer dans le marigot de la police parisienne de la Belle Époque, Jeanne Chauvin, jeune diplômée en droit qui ne peut être officiellement avocate malgré ses compétence du fait de son sexe, ainsi que des personnalités réelles: le préfet Lépine, les terribles frères Guérin, Marguerite Steinheil, ancienne maîtresse de Felix Faure tentant de se reconvertir en informatrice... On entremêle les faits et la fiction, une enquête partant d'un fait divers sinistre se retrouvant liée à la violence des ligues antisémites, on évoque également le statut de l'Alsace...

Cela fait beaucoup et nécessite une attention de tous les instants pour ne pas perdre le fil. L'ambiance est glauque, souvent oppressante, la série peuplée de personnages torturés qui ne sont pas toujours aisé à suivre. Néanmoins, elle est également très bien interprétée sans fausse note et sans disparité notable dans le jeu comme cela arrive trop souvent dans les séries et films en costume français où les uns donnent l'impression de déclamer pour la scène tandis que d'autres s'expriment comme s'ils évoluaient au XXIe siècle. Se détachent du lot Marc Barbé en Louis Lépine, Anne Benoit (Maman Guérin), ou encore Christian Hecq qui apporte quelques touches d'humour inattendues mais bienvenues dans le rôle de Bertillon.

Bien que l'on revienne sur des événements connus, Fabien Nury les accommode à sa sauce en y mêlant une intrigue policière et comme la plupart des fictions historiques, Paris Police 1900 n'en dit pas forcément plus sur l'époque où son action se déroule que sur les préoccupations et les incertitudes de la nôtre. Le tout est emballé dans une reconstitution et une réalisation soignées mais sans fulgurance particulière.

Après Ovni(s), Canal + commence donc plutôt bien l'année 2021 avec des séries réussies dans des genres très différents. Néanmoins, Paris Police 1900 aborde des thèmes durs et se montre extrêmement dense, ce qui n'en fait pas la plus aisée à suivre.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 12 Mars 2021, 20:41bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".