Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Mémoires de Lorenzo Da Ponte
--> Librettiste de Mozart

Lorenzo Da Ponte est surtout connu pour être l'auteur des livrets des trois plus grands opéras de Mozart, Les Noces de Figaro, Don Giovanni et Cosi Fan Tutte. Mais pendant les huit décennies et plus que comptèrent sa vie, Da Ponte ne s'est pas contenté que de ça.

Le lecteur qui ne cherchera dans ces mémoires que des renseignements sur Mozart risque d'être un peu déçu: seule la deuxième partie sur cinq se déroule à Vienne, et même si Da Ponte parle de son travail avec lui (et du fait qu'il semble être l'un des seuls, alors, à avoir compris qu'il s'agissait d'un génie) on n'en apprendra peu sur sa personnalité. Évidemment, puisque Da Ponte se concentre sur sa vie à lui, et les rivalités auxquelles il fait face. Cela reste tout à fait intéressant, et il serait injuste de négliger les autres parties au profit de celle-là: la première parle de sa jeunesse et de sa vie à Venise, où il a fait la noce (alors qu'il était abbé, c'est du joli), la troisième de son installation en Angleterre, puis les suivantes aux Etats-Unis, où il tente de faire connaître la langue et la culture italiennes. Le style est loin d'être lourd et c'est tant mieux, même si sur la fin on sent un petit côté répétitif (Da Ponte ne cesse de se faire arnaquer par des voleurs et des méchants jaloux, le pauvre chou) mais qu'on soit amateur d'opéra ou non, la vie de cet homme est très distrayante.

 

potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 24 Novembre 2008, 10:15bouillonnant dans le chaudron "Littérature".