Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Little, Big
Smoky Barnable quitte la grande ville où il travaille pour épouser Alice Drinkwater et emménager dans sa maison familiale, Edgewood. La famille comme la demeure semblent cacher des secrets.

Bon, ça fait trois jours que je traine pour écrire cet article et il faut bien que je me lance. Il y aurait plein de choses intéressantes à dire sur ce livre... mais ça ne sera pas par moi. Récompensé de multiples prix, réédité dans une collection consacrée aux chefs-d’œuvres de la fantasy et avec un thème séduisant (plusieurs générations d'une grande famille habitant une demeure à la lisière de notre monde et d'un univers féérique, le roman avait tout pour me plaire. Et je ne sais pas qui a fait le trajet, si c'est lui qui m'est passé au-dessus de la tête ou moi qui suis passée à côté, mais j'ai rarement eu autant la sensation d'être en dehors du coup.

La construction non-linéaire, les générations de la même famille qui se succèdent et le côté surnaturel discret m'ont rappelé Bellefleur de Joyce Carol Oates, mais dans ce roman les personnages étaient marquants, définis, avaient des caractères, qu'on les apprécient ou non. Les personnages de Little, Big

Dommage, donc, même si je peux comprendre qu'on puisse trouver un certain charme à l'onirisme ambiant et que le livre se démarque de la production habituelle, mais c'est peu dire que ça n'a pas été mon cas. Ce n'est pas la première fois que je trouve qu'un livre a des qualités indéniables mais que je reste hermétique à ce qui peut susciter l'enthousiasme chez d'autres lecteurs, mais alors là, c'est un record.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 23 Septembre 2015, 11:26bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".