Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Lettres de la Princesse Palatine
La Princesse Palatine, Elizabeth Charlotte de Bavière ou plus simplement Madame, arrive en France en 1672 à l'âge de vingt ans pour épouser Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV. Elle a laissé derrière elle une importante correspondance.

Ce recueil de lettres se divise en deux parties, tout d'abord les lettres adressées à sa famille, principalement à sa tante, l'électrice de Hanovre, puis sa correspondance avec Leibniz.

Ce qui frappe, c'est le ton très direct, et non sans humour de Madame, qui ne mâche pas ses mots, et c'est Madame de Maintenon qui en fait souvent les frais. Cette correspondance est en tout cas un témoignage de la vie à la cour du Roi-Soleil et de toutes ses bassesses, quasiment tout le monde étant ambitieux et/ou débauché. Évidemment, il y a un côté un peu décousu, répétitif et elliptique (ainsi, après avoir été en butte aux magouilles de Lorraine et Effiat, les deux favoris de son mari, Madame n'y fera plus aucune allusion, à part pour mentionner la mort du second, des années plus tard). Il est donc recommandé, malgré les notes de bas de pages qui apportent quelques informations, d'avoir un minimum de connaissance sur cette période.

Quoi qu'il en soit, cela se lit d'une traite et c'est très instructif même si on hésite souvent entre le rire et l’accablement. La description des symptômes de maladies sont également assez croustillants, ainsi que celle des remèdes apportés...
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 19 Juillet 2011, 23:37bouillonnant dans le chaudron "Littérature".