Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Les Témoins
Au Tréport, des cadavres sont déterrés et placés dans des maisons témoins. Chargée de l'enquête, Sandra Winckler découvre dans une des maisons la photo de Paul Maisonneuve, ancien commissaire de police retiré après un terrible accident. Contacté pour l'aider dans son enquête, Maisonneuve semble garder pour lui plus d'informations qu'il n'en donne.

Encore une mini-série policière à l'ambiance soignée et très froide et au rythme lent. Néanmoins, le point de départ est un peu plus original que la énième disparition d'un enfant et plutôt intrigant, et pour une fois cela ne vient pas du Royaume-Uni ou de Scandinavie, mais de France Télévision. Pas forcément de quoi inspirer confiance mais dès le premier épisode, on voit la volonté de jouer dans la cour des grands. Si les plans sur la falaise de craie peut faire croire qu'on s'est inspiré de Broadchurch, il faut savoir que la série était déjà en tournage au moment de la diffusion de sa cousine britonne. Néanmoins, la mise en scène parvient à mettre en valeur des lieux plutôt lugubres de belle manière.

Le scénario parvient également à plonger très vite dans l'enquête tout en présentant efficacement les principaux personnages. Cependant, tout n'est pas parfait: certaines répliques paraissent trop forcées et artificielles, on a l'impression au début que Sandra souffre de tocs puis tout cela disparait complètement, d'où l'impression d'un élément posé là pour étoffer le personnage mais qu'on abandonne faute de savoir que faire, et certains rebondissements manquent d'explication (comment n'a-t-on pas bien identifié le cadavre dans la cellule de Kaz la première fois? S'il était trop abîmé pour être identifiable, pourquoi supposer que c'était lui et ne pas faire des prélèvement d'ADN à l'époque? Malgré ses points qui empêche la mini-série d'être totalement aboutie, l'ensemble reste très prenant. Si les enquêteurs semblent comprendre très vite les motivations derrières les viols de sépultures, les derniers épisodes ne tournent pas en rond et on a droit à quelques remises en cause.

La conclusion, bien que tirant un peu en longueur à force de vouloir bien faire comprendre que certains personnages sont en danger, est satisfaisante, et assez noire. On peut regretter après ça de voir le duo un peu trop détendu (le besoin de décompresser sans doute) mais qu'importe. Les témoins n'est donc pas dépourvue de défauts mais se révèle néanmoins suffisamment solide pour être très recommandable.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 4 Avril 2015, 11:20bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  Betsan
Betsan
07-04-15
à 01:14

Personnellement, j'ai trouvé la fin calamiteuse, parce que même si c'est une fiction, on attend un minimum de crédibilité. D'ailleurs, j'espère honnêtement qu'aucun professionnel de la police ne se hasarderait à faire ce type de choix dans la vraie vie. Tout de même, il aurait été plus adéquat il me semble pour l'héroïne de tenter de neutraliser le coupable (qui de plus avait lâché son arme), tout en appelant d'urgence une ambulance pour la fille, plutôt que d'entraîner cette malheureuse dans une fuite longue, éperdue et brutale pour son état, et qui aura probablement contribué à accélérer sa mort. Bref, drôle de choix pour une flic sensée être expérimentée sur le terrain. Ça m'a plus donné l'impression qu'il fallait rajouter une dernière scène d'action-suspense en forme
de bouquet final, et là, j'adhère pas.

Et je ne parle même pas des godasses à talons, c'est le genre de détail qui a le don de me faire grincer des dents. Non, sans blague, une flic en basket ça manque tellement de sensualité, mettons-lui des 6 cm et au diable la cohérence des courses-poursuites.

Mais à part ça, série sympa avec un bel effort dans la réalisation, une image vraiment très belle et finalement la jolie ville du Tréport qui gagnerait presque la place du meilleur rôle.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
07-04-15
à 08:01

Re:

Pour fin satisfaisante, je voulais parler du "qui a fait quoi et pourquoi" mais en effet, le suspense final était bien artificiel, je me suis demandée pourquoi elle n'appelait personne sur son portable, ni avant, ni même pendant (au moins un texto pour ne pas se faire repérer, quoi!).

Pour les godasses c'est vraiment un cliché de pas mal de séries policières j'ai l'impression, pareil pour Beckett dans Castle

par exemple. je comprends qu'on veuille nous dire qu'on peut être une flic et féminine, mais être une flic à l'esprit pratique, ce serait une bonne idée aussi.

  Vous-ne-savez-pas-Qui
07-04-15
à 23:32

Re:

Carrément. On veut de la crédibilité, m*** ! :D

Pour le coup de fil de la flic, si tu te rappelles bien, elle appelle son collègue - qui lui demande d'ailleurs de l'attendre, mais en vain - pour lui dire qu'elle file au bunker de la plage et là, elle saute dans les galets (avec les gngngngn...talons...gngngn... m'énerve.). Et c'est à ce moment que j'ai commencé à tiquer.

Et tout le temps que durent :

- la course sur les galets,
- la pause pour se débarrasser des godasses (parce que courir en chaussettes sur les galets, c'est encore plus confortable),
- les tirs croisés,
- la reptation vers la fille blessée,

je me suis dit : "On ne devrait pas tarder à entendre les sirènes quand même, la ville n'est pas si grande...". Mais rien. Et puis, tu les retrouves dans une espèce de marais / terrain vague, puis sur un gros chantier déserté (c'était dimanche ?) et comme on entend toujours pas de sirènes, on se dit "bon, en fait, elles ont dû courir 30 km", sachant que l'une des deux est agonisante...

Bref, bref, bref, ça m'a gâché le plaisir des autres épisodes, comment peut-on rater une fin à ce point ?

  Betsan
Betsan
07-04-15
à 23:33

Re:

(arf, désolée, j'ai oublié de me connecter sous mon pseudo)