Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Les Ombres de Wild Fell
Jameson Browning fait l’acquisition d'une vieille demeure située sur une petite île dans l'Ontario. Il ignore le passé chargé du lieu, qui va réveiller de vieux traumatismes.

Au premier abord, il n'y a rien de bien novateur dans ce roman: une baraque vieille et cossue, construite au XIXe siècle, dotée d'une réputation sinistre, un acheteur qui va s'attarder malgré les signaux d'alarme du voisinage. Le prologue semble tout droit sorti d'un film d'horreur hollywoodien avec un couple de petits jeunes qui finit mal après une première relation sexuelle.

La surprise vient finalement du fait que toute la partie "maison hantée" arrive tardivement et que l'on passe davantage de temps à se plonger dans un épisode du passé de Jameson et à sa confrontation avec une amie imaginaire de plus en plus malintentionnée. Sans rapport à première vue avec le reste, ce chapitre a en réalité une importance cruciale et tout sera élucidé à la fin. Néanmoins, on a parfois l'impression que chaque partie pourrait donner lieu à une bonne nouvelle indépendante mais le roman entier, notamment dans sa façon d'aborder certains traumatismes et en jouant la carte de la victime devenue monstre, a un petit fond désagréable.

C'est dommage, car par ailleurs Michael Rowe sait parfaitement faire frissonner à l'occasion, en particulier lors de la séquence Amanda dans le miroir mais la construction atypique du livre qui lui permet de se détacher du canevas ultra-classique du récit de maison hantée, se retourne parfois contre lui.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 2 Novembre 2020, 12:07bouillonnant dans le chaudron "Littérature".