Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Les Maîtres des Sortilèges
En voulant faire une blague à des filles de sa classe lors d'un voyage scolaire avec son ami Alex, Paul est accidentellement projeté dans un monde parallèle primitif, où la population vit sous le joug des Maîtres des Sortilèges, qui ont la mainmise sur le savoir et la technologie.

Il y a des années, j'étais tombée sur TMC sur des épisodes de cette série australo-polonaise, et je trouvais très cool ces histoires de mondes parallèles, le thème du générique, et un épisode se déroulant dans un univers évoquant le XVIIIe siècle avec des robots en costumes d'époque m'avait bien marquée, ceci avant de découvrir The Girl in the fireplace et ses droids relookés carnaval de Venise en voulant à la Pompadour. Du coup, je me suis lancée dans une rétrospective et j'ai découvert que j'avais seulement vu un bout de la saison 2 et que les héros de la première saison était différent (en fait, seuls les méchants ont rempilé, visiblement).

C'est cheap et assez kitsch (ah, ces gardes vêtus de shorts et de brassières en cuir!) et ça vise particulièrement un jeune public, donc on reste souvent assez superficiel et édulcoré (Alex n'a pas l'air traumatisé par la disparition de son meilleur ami qu'il a entraîné à faire une blague par exemple, la tyrannie des Maîtres des Sortilèges fait peu de victimes visibles...). Les personnages sont assez archétypaux, avec le héros beau gosse et futé, son meilleur pote cancre mais rigolo, et la fille sérieuse avec qui ils se disputent mais qui va les aider (et est bien partie pour se taper le rigolo qui en profite pour lire un bouquin et réviser ses contrôles). Mais ils sont finalement assez attachants.

La saison compte 26 épisodes de 25 minutes, et s'il y a un tournant après la première moitié (où Paul essaie de rentrer chez lui, avant que ce ne soit les gens de l'autre monde qui débarquent à Sidney) c'est parfois un peu répétitif avec pas mal d'aller-retour entre une petite poignée de lieu, mais c'est malgré tout bien sympathique (les plus observateurs repéreront Joel Edgerton dans un petit rôle, en revanche les autres jeunes acteurs n'ont pas l'air d'avoir fait grand chose par la suite).
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 1 Février 2013, 14:24bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".