Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Les Frères de Versailles

À la fin du règne du Roi-Soleil, Philippe d'Orléans, neveu de celui-ci, a pour fidèle ami le marquis Jean-François de Brettenbac. Gentilhomme accompli, Jean-François aurait tout pour être heureux s'il n'était en butte à la haine de son père et de son frère cadet.

La façon de vendre un livre peut être assez déconcertante: ainsi, en quatrième de couverture, un extrait d'une critique d'amazon.fr annonce "c'est comme Dumas, l'humour en plus". Je ne sais pas quels Dumas cette personne a lus, mais niveau humour, dans mon souvenir, il se défendait bien... Parlons plutôt du livre de Dominique Basquiat.

Son mérite est de mettre en avant Philippe d'Orléans alors qu'il n'était pas encore Régent. Malheureusement, le tout manque de souffle et d'ampleur. Jean-François, le héros, est absolument parfait, et ses maintes qualités sont sans arrêt rappelées par ses domestiques et son meilleur ami en constante admiration. En face de lui, ses ennemis sont tellement médiocres qu'il affronte mesquineries après mesquineries, mais on est loin des intrigues de cour promises! Le personnage de Philippe s'en sort mieux car son côté brillant est contrebalancé par sa conduite débauchée. Certains passages frôlent la niaiserie (non mais la renarde!) mais l'histoire d'amour impossible est finalement assez en retrait.

Si l'auteur abuse au début des phrases exclamatives, son style est pourtant fort agréable, et il est dommage qu'elle ne mette pas le plus intéressant (Orléans, la cour) en lumière et se concentre sur des rebondissements assez futiles.

potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 20 Octobre 2010, 22:41bouillonnant dans le chaudron "Littérature".