Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Les Contes de la Crypte
Dans une crypte sous un manoir abandonné, le cadavérique gardien du lieu passe le temps en nous racontant des histoires délicieusement horribles.

Entre 1989 et 1996, HBO a diffusé cette célèbre anthologie d'horreur adaptée des comics édités par William Gaines. Produite entre autre par Joel Silver, Richard Donner ou Robert Zemeckis, elle a vu passer quelques grands noms (invités de luxe ou futures stars) devant et derrière la caméra, ou à la musique. Après une première saison de six épisodes, on a droit a des fournées plus longues et pour les saisons 2 à 5, avec plus de sexe et de gore. Un tournant est pris en saison 6 où certains épisodes gardent le ton rigolard des précédentes mais où on essaie de davantage tabler sur l'ambiance, avec un succès mitigé. Quant à la septième et dernière saison, elle est délocalisée en Angleterre, ce qui lui vaut d'être pour mon plus grand plaisir bourré d'acteurs britanniques que j'apprécie, mais ne renoue pas avec les grandes heures de la série, avant de se conclure sur un épisode animé revisitant Les Trois Petits Cochons sur lequel je préfère ne pas m'étendre. Un des élément emblématique de la série est son présentateur, une marionnette doublée par John Kassir qui introduit et conclut les histoires en se délectant de ses propres calembours morbides.

Petit panorama des épisodes m'ayant le plus marqué:

Saison 1 épisode 2: And All Through the House: une femme venant d'assassiner son mari doit lutter contre un psychopathe déguisé en Père Noël qui tente de s'introduire dans sa maison. On y retrouve l'élément le plus récurrent de la série: les personnages principaux sont généralement très antipathiques, ou trop bêtes pour vivre, et se retrouvent souvent punis, généralement de façon ironique. Réalisé par Robert Zemeckis avec Alan Silvestri pour la musique, cet épisode est un petit bijou de tension et de suspense.

Saison 2 épisode 10: The Ventriloquist's Dummy: cet épisode signé Richard Donner est un exemple du palier franchi en ce qui concerne le gore à partir de cette saison. Une jeune ventriloque sans succès va chercher conseil auprès de son idole qui vit retiré depuis des années et découvre son horrible secret. La révélation est à la fois grotesque et répugnante, avec une chute bien marquante, le héros ayant une chance de s'en sortir mais son avidité le rattrape.

Saison 2 épisode 16: Television Terror: un journaliste tourne une émission dans une maison réputée hantée et découvre trop tard que cette réputation n'est pas usurpée. Cet épisode de maison hantée est très classique mais réussi et pour l'époque, le parti-pris devait être encore original, ce qui est moins le cas de nos jours avec les found footage produits régulièrement.

Saison 2 épisode 18: The Secret: un orphelin est adopté par un riche couple qui abrite de sombres projets à son égard. L'épisode tranche un peu avec les précédents en nous montrant un très jeune héros orphelin classique dont on a envie qu'il s'en sorte, et certains passages sont même assez émouvants. Le twist n'est pas très surprenant, mais cela reste une bonne chute.

Saison 3 épisode 2: Carrion Death: un criminel violent incarné par Kyle MacLachlan est traqué par un flic coriace dans une étendue désertique. L'épisode est bien mené mais c'est surtout la fin qui reste dans les mémoires, particulièrement cruelle pour le personnage principal.

Saison 3 épisode 5: Top Billing: un acteur au physique ingrat se voit refuser des rôles qui échoient à des bellâtres. Quand une troupe excentrique tente de monter Hamlet, il décide de ne reculer devant rien pour être choisi dans le rôle titre. Casting excellent pour un épisode très drôle.

Saison 3 épisode 6: Dead Wait: un voleur aux cheveux roux s'associent à la femme d'un riche planteur pour voler à celui-ci une perle noire de grand prix. L'épisode, réalisé par Tobe Hooper et avec John Rhys-Davies et Whoopie Goldberg, n'est pas renversant dans son déroulement et sa conclusion, mais reste mémorable pour une des séquences les plus répugnantes de la série, lorsque Red Buckley doit récupérer la perle...

Saison 3 épisode 11: Split Second: un bucheron jaloux et violent est mariée à une très belle femme, qui ne tarde pas à le tromper avec un autre bucheron particulièrement beau garçon. Quand le mari rend l'amant aveugle, les collègues de ce dernier lui offre une revanche de premier choix. Il y a des années, j'avais entendu une amie raconter la séquence de fin, et on comprend que cela l'ait marquée (on comprend moins comment elle a vu ça à l'âge de dix ans mais c'est fou ce que les gamins des années 90 pouvaient voir en terme de films et de séries d'horreur sans que cela fasse sourciller tant que ça).

Saison 4 épisode 6: What's Cookin': un patron de restaurant au bord de la faillite sauve son commerce quand son homme de ménage le convainc de préparer des burgers à base de chair humaine. Un épisode qui bénéficie de la présence de Christopher Reeves et Meat Loaf, avec une chute classique à base d'arroseur arrosé, bien représentative de l'esprit de la série.

Saison 4 épisode 7: The New Arrival: un pédopsychiatre arrogant anime une émission radio, jusqu'au jour où une auditrice lui demande de venir chez elle pour l'aider car sa fille est de plus en plus incontrôlable. Un épisode avec une belle ambiance et un bon suspense, avec David Warner et Zelda Rubinstein, la médium de Poltergeist

Saison 4 épisode 12: Strung Along: un marionnettiste vieillissant marié à une belle jeune femme tente de redémarrer sa carrière, tout en suspectant son épouse d'être infidèle. Les marionnettes sont des figures de l'horreur très utilisées mais ce n'est pas pour rien, comme cet épisode prend l'occasion de le montrer.

Saison 5 épisode 3: Forever Ambergris: un photographe de guerre dont l'heure de gloire est passé coince un jeune collègue plein d'avenir pour s'approprier son œuvre. Avec Roger Daltrey et Steve Buscemi, cet épisode se range facilement dans un top 5 des épisodes les plus remuants et gores du show, le sort du pauvre Buscemi, et la vengeance qui en résulte sont particulièrement gratinés.

Saison 5 épisode 5: People Who Live in Brass Hearses: un ancien détenu et son frère simple d'esprit décident de dévaliser un entrepôt pour se venger d'un marchand de glace qui a dénoncé le premier aux autorités. Réalisé par Russell Mulcahy, avec Bill Paxton et Brad Dourif dans le rôle des deux frères, on a encore un bel exemple de l'esprit de la série, c'est gore, grotesque, et rigolard.

Saison 5 épisode 8: Well Cooked Hams: un magicien médiocre vole le numéro très dangereux mais spectaculaire d'un de ses collègues. Avec Billy Zane et Martin Sheen, c'est épisode a un déroulement extrêmement prévisible mais fonctionne néanmoins à merveille.

Saison 5 épisode 9: Creep Course: une étudiante sérieuse se rend chez son professeur d'égyptologie pour aider le sportif de sa classe à décrocher une note admissible aux examens. Mais une des pièces de la collection du professeur se révèle particulièrement inquiétante. Petite ambiance John Hughes dans cet épisode grâce au contexte du lycée et la présence de Jeffrey Jones et d'Anthony Hall... Tout cela avant de basculer dans l'horreur avec une momie remontée à bloc.

Saison 6 épisode 1: Let the Punishment Fit the Crime: une avocate sans scrupule se retrouve devant le tribunal d'une petite ville pour une simple histoire de plaque d'immatriculation non-réglementaire. Alors qu'elle pense se sortir d'affaire sans problème, elle découvre que la justice est appliquée de façon très particulière. La saison 6 s'ouvre sous les meilleurs auspices avec un petit côté kafkaïen à la sauce Contes de la Crypte. Le reste de la saison ne suivra malheureusement pas vraiment.

Saison 6 épisode 9: Staired in Horror: un criminel en fuite se réfugie chez une vieille dame. Malgré le changement de ton de la série et un manque de rythme sur beaucoup d'épisodes, on a tout de même quelques perles, et celui-ci nous montre une malédiction plutôt intéressante.

Saison 6 épisode 13: Comes the Dawn: deux anciens soldats se rendent en Alaska pour braconner mais leur guide cache un terrible secret. Avec Michael Ironside, une ambiance angoissante et une chute qui rappellera un comics adapté au cinéma il y a quelques années.

Saison 6 épisode 14: 99 & 44/100 Pure Horror: une peintre mariée à un fabricant de savon le trompe et finit par le tuer, mais sa solution pour disposer du corps aura des conséquences inattendue. Un épisode qui renoue parfaitement avec le ton des saisons précédentes, avec une dernière scène délicieusement horrible.

Saison 7 épisode 6: Cold War: Un jeune couple de braqueurs se disputent après un casse qui a mal tourné, et la jeune fille décide de se trouver un nouveau copain. Ewan McGregor, Jane Horrocks, Colin Salmon. Cet épisode est à l'image de la saison, un régal pour l'amatrice d'acteurs et d'actrices britanniques que je suis. Hélas, les scénarii ne suivent pas toujours mais celui-ci est assez amusant.

Saison 7 épisode 10: About Face: un pasteur hypocrite et débauché accepte de recueillir des jumelles qu'il a conçu en dehors des liens du mariage. Mais les deux jeunes filles ne pourraient être plus différentes. Un petit aspect horreur gothique victorienne pour cet épisode avec Imelda Staunton en épouse de pasteur acrimonieuse. La chute n'est pas totalement inattendue mais l'épisode est néanmoins plutôt réussi malgré le surjeu de l'acteur principal.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 17 Octobre 2015, 16:22bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  Karl
22-10-15
à 02:34

Les contes de la crypte

Merci pour cette potion sur les contes de la crypte, série culte qui a marqué ma jeunesse !
A quand le retour de cette série sur nos écrans français ?

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
23-10-15
à 00:05

Re: Les contes de la crypte

Hélas, j'ai l'impression qu'elle est un peu oubliée des diffuseurs (alors qu'elle est toujours présente dans l'esprit des spectateurs. je n'avais pas plus tôt fini de voir la dernière saison que j'ai appris que des collègues de travail profitaient des pauses déjeuner pour en visionner).

  Karl
23-10-15
à 23:15

Re: Les contes de la crypte

Je confirme qu'elle est toujours présente dans l'esprit et le coeur de certains téléspectateurs !
Malgré les années qui passent, j'espère toujours la voir revenir un jour...