Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le Maître des Dragons

Thomas Goodwill. Amnésique, pirate, dresseur de dragons. Et peut-être l'homme destiné à tuer l'Empereur qui plonge l'Amérique dans la terreur.

 (Le responsable de cette couverture devrait être pendu. Non mais vraiment.)

Le Maître des Dragons n'est pas une suite de La Malédiction d'Old Haven, mais la même histoire, racontée cette fois-ci du point de vue de Thomas Goodwill et non plus de celui de Mary Wickford. À la fin de ce livre, mon sentiment est à peu près aussi mitigé que précédemment.

L'histoire de Goodwill, en elle-même, est remplie d'aventures, de retournements de situation, mais la sauce ne prend jamais vraiment. le passage dans le Davy Jones locker est intéressant, mais sous-exploité. De plus, le roman ne peut être complètement indépendant du précédent, qui lui se suffisait à lui-même. Quelqu'un n'ayant pas lu Old Haven serait sans doute perdu par des éléments expliqués dans le premier livre et qu'on effleure ou ignore ici: le suicide du pasteur, l'attaque des domilites, le sort d'Usher... Pourtant, même si la majorité des péripéties sont inédites, d'autres mettant en scène Mary sont déjà connus et on a droit aux mêmes dialogues. Il n'est donc pas forcément judicieux de lire les deux livres immédiatement à la suite.

Je trouve également certains passages très "eau de rose" même si c'est moins flagrant que dans le premier volet, car Goodwill s'attarde moins sur ses sentiments (en contrepartie, la naissance de la romance est expédiée).

Bref, une sorte de "complément" de La Malédiction d'Old Haven, où encore une fois j'ai été déçue du traitement, l'univers et l'histoire elle-même étant remplis d'ingrédients séduisants.

potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 24 Septembre 2010, 00:06bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".