Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le Drôle de Noël de Scrooge

Ebenezer Scrooge est un horrible vieil avare, dont la vie se résume à faire du profit et mener la vie dure à son entourage. Jusqu'à ce qu'il passe un réveillon de Noël bien spécial: trois esprits vont le visiter, et le convaincre qu'il n'est pas trop tard pour changer.

Tout le monde connait Le Conte de Noël de Charles Dickens, même sans l'avoir lu, notamment à cause du nombre d'adaptations qu'on en a tiré (j'ai moi-même découvert l'histoire à travers un dessin animé avec des personnages de Disney, l'oncle Picsou incarnant naturellement Scrooge). Ce n'est donc pas du côté de l'intrigue qu'il faudra s'attendre à des surprises.

Le réalisateur, Robert Zemeckis, poursuit l'exploitation de la performance-capture, et la technique a bien évolué depuis Beowulf, il y a deux ans. j'ai cette fois-ci eu en plus la chance de le voir en 3D et le spectacle est assuré. Les mouvements des personnages quand ils parlent sont encore parfois trop exagérés pour paraître naturels, mais le regard est plus vif et chez les plus jeunes, on a une peau lisse qui ne fait pas non plus poupée de cire.

La profondeur est parfaitement utilisée et n'est plus seulement un gadget. On a vraiment l'impression de faire un tour dans un train fantôme, d'autant que le côté cauchemardesque et macabre de l'histoire est bien mis en valeur (même si un petit détail comique vient souvent alléger l'ensemble). Le casting est parfait, notamment avec un Jim Carrey très en forme dans le rôle de Scrooge et des différents esprits de Noël, qui arrive à faire passer un final qui risquait fort de tomber dans la guimauve, mais il est solidement assisté, notamment de Gary Oldman et colin Firth (assez reconnaissable, d'ailleurs).

potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 30 Novembre 2009, 18:11bouillonnant dans le chaudron "Films".