Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
L'Arbre de l'Été
--> La Tapisserie de Fionavar 1
Paul, Dave, Kevin, Kimberley et Jennifer, étudiants canadiens ordinaires, sont invités à passer quelques jours extraordinaires dans le monde de Fionavar. Là-bas, les choses se gâtent rapidement: l'un d'entre eux est séparé du groupe et surtout un mal millénaire est sur le point de se libérer de sa prison.

Avant de trouver son créneau dans des romans de fantasy situés dans un univers fictif mais s'inspirant fortement d'époques précises de notre histoire comme Les Lions d'Al-Rassan avec l'Espagne de la Reconquista, Guy Gavriel Kay avait fait ses débuts avec une trilogie, Fionavar qui a une réputation un peu moindre. Kay, qui avait travaillé sur Le Silmarillon de Tolkien, ne s'était en effet pas encore détaché de l'influence du maître pour trouver une voie plus personnelle, disait-on notamment.

Et en effet, à la lecture de ce premier tome, on se retrouve avec un univers peuplé d'Humains, de Nains et d'Elfes (bien qu'ils ne portent pas ce nom), ces dernières créatures partant vers l'ouest quand ils estiment passés leur temps en Fionavar. Et bien entendu, un Seigneur des Ténèbres surpuissant est en train de se libérer. Bref, de la fantasy épique des années 80 à l'instar de Shannara ou de La Belgariade, qui reste plus ou moins dans les clous.

Néanmoins, ce premier tome possède quelque intérêt propre. Le monde de Fionavar, bien que ne respirant pas la profonde originalité, possède une ambiance un peu poétique et les personnages, cachant parfois des secrets douloureux, se révèlent plus attachants que ce que les premières pages laissaient craindre. Mais puisque l'on parle des personnages principaux, on tient également le plus gros problème de ce livre.

Les héros sont des jeunes gens du XXe siècle précipités sans trop de préparation dans un univers médiéval fantastique et cela leur provoque à peine du dépaysement. J'ai dû être plus désorientée quand je suis passée du lycée à la fac. Ils s'adaptent avec une facilité déconcertante, sont bons cavaliers sans que l'on mentionne qu'ils aient jamais pris la moindre leçon d'équitation, même si certains d'entre eux sont des sportifs.

En face, ce n'est pas mieux, on ne cache pas qu'ils viennent d'un autre univers, mais le manque de curiosité qu'ils provoquent est déconcertant. Personne pour leur demander comment c'est chez eux, et quel curieux vêtements ils portaient en arrivant, c'est quoi cette matière? Que Kay ne s'y attarde pas pour ne pas ralentir l'intrigue soit, que ce soit à ce point ignoré est peu crédible.

En fait, à l'issue de ce premier tome, qui comme trop souvent dans ce type de trilogie sent un peu trop la simple introduction, il est difficile de voir si faire venir les héros de notre monde plutôt que de Fionavar est bien utile. Il faudra lire la suite pour s'en assurer et malgré ses défauts, L'Arbre de l'Été est loin de m'y avoir découragée.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 14 Avril 2017, 11:13bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".