Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Knightfall, saison 2
Banni de l'Ordre des Templiers, Landry tente de le réintégrer en reprenant sa formation dès le début. Philippe le Bel est décidé à détruire les Templiers, alors que son fils Louis rentre à Paris.

Je suis de celles qui claironnent qu'il faut toujours juger une œuvre pour ce qu'on y trouve et non ce qu'on n'y trouve pas, sur ce qu'elle est plutôt que sur ce que l'on voudrait qu'elle soit, mais je vais faire une entorse à mes principes pour Knightfall: à chaque épisode qui passait, je me demandais pourquoi ne pas avoir, avec les moyens très corrects dont la production semble disposer, adapté une nouvelles fois Les Rois maudits (surtout vu le niveau de la dernière adaptation en date)? Le succès de Game of Thrones a eu le mérite, parce que GRR Martin les a cité comme une de ses inspirations, de conduire à une réédition des livres de Maurice Druon en anglais. Il y avait un boulevard pour capter l'attention du public sur une fiction historique de qualité se déroulant sous le règne de Philippe le Bel, abordant la chute des Templiers, Isabelle de France, la succession à la Papauté... Mais non.

La première saison se perdait dans une histoire grotesque de quête du Graal, on l'oublie heureusement ici, mais pour le reste on continue de broder sur cette période de l'Histoire de la manière la plus bête qui soit. Ce n'est pas le manque de rigueur historique le plus gênant (c'est une fiction, on peut s'amuser à inventer pour peu que ce soit intéressant) mais que tout est réduit à des motivations et une caractérisation idiotes.

Le ressentiment de Philippe vis-à-vis des Templiers est ainsi fortement influencé par une histoire de cocufiage. Le personnage principal, Landry, est toujours aussi insupportable mais on est censé admirer ses qualités de meneur lors de sa deuxième chance d'intégrer l'Ordre (alors que ses capacités de guerrier n'étaient pas en cause quand il en a été renvoyé). Guillaume de Nogaret est le méchant fourbe conseiller de service mais il a des excuses, le Pape a brulé ses parents cathares quand il était petit, ça endurcit. Louis le Hutin est tantôt un benêt, tantôt un super-héros capable de cautériser une de ses blessures, de partir aussitôt à la poursuite de ses ennemis, de retrouver leurs traces grâces à un fil trouvé dans une branche, et de disparaitre comme un ninja. Philippe le Bel est un vilain roi de carnaval, très méchant mais pas très malin et tout le monde va le lâcher pour que Landry lui règle son compte.

Dit comme ça, ça pourrait paraître très drôle mais si parfois on a effectivement envie de rire, la plupart du temps c'est bien trop plat et peu engageant pour qu'on ressente autre chose qu'un ennui vaguement teinté d'énervement. Dommage, parce que si la première saison, surtout dans son ouverture, faisait cheap, c'est finalement loin d'être honteux visuellement parlant. On peut aussi goûter au cabotinage total de Mark Hamill, qui a l'air de bien s'amuser, mais c'est trop peu.

Contrairement à Da Vinci's Demons qui après une première saison que j'avais copieusement détestée, m'avait divertie dans le bon sens dans sa deuxième saison tout en restant un gros délire, Knightfall n'arrive pas à redresser la barre. Le dernier épisode offre une conclusion qui peut contenter, mais on nous laisse entrevoir Isabelle de France en antagoniste majeure en cas de suite... Et peut-être continuera-t-on de nous présenter les enfants de Philippe le Bel au rythme d'un par saison, en ayant ignoré leur existence précédemment.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 15 Mai 2019, 12:28bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".