Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
House of the Dragon, saison 1 épisode 2: The Rogue Prince
--> Non, cet épisode n'est pas un Severus-centric
Six mois après avoir désigné Rhaenyra comme son héritière, Viserys est pressé par ses conseillers de se remarier afin d'assurer plus de stabilité au royaume. Corlys Velaryon insiste également en vain auprès du roi sur l'importance d'intervenir dans les Stepstones et seule la conduite de son frère Daemon qui a volé un œuf de dragon le décide à agir. Rhaenyra, quant à elle, sentant déjà son statut menacé, prend des initiatives.

Tout d'abord, quel plaisir de revenir à Westeros de manière hebdomadaire! Depuis trois ans que Game of Thrones s'était achevé, je ne m'étais pas aperçue que ces rendez-vous de début de semaine m'avaient à ce point manqué. Quant au générique, le voilà enfin et... Ramin Djawadi ne s'est pas cassé la clavicule, sur celui-là. Je crois que c'est la première fois qu'un spin-off ressort le même thème que sa série-mère (on peut comprendre, on tourne toujours sur un jeu de trône mais enfin). Esthétiquement, en revanche, c'est plus intéressant: dans la lignée du précédent mais, comme je l'imaginais, retraçant la lignée Targaryenne, de manière assez abstraite et peu évidente au premier coup d’œil ceci dit, et liant le tout dans le sang à la mythique Valyria.

Quant à l'épisode lui-même, il est étonnamment paisible en apparence - si l'on excepte un pirate masqué qui donne ses victimes à boulotter à des crabes en ouverture et en clôture. Il n'y a même pas de scènes de sexe, c'est dire si c'est calme. Il faut se méfier de l'eau qui dort, cependant. On nous avait prévenu pendant la promotion de la série que celle-ci avait un angle plus intimiste que Game of Thrones, cela se vérifie ici. Certes, on aura droit à bien des meurtres, quelques batailles avec dragons avant la fin mais ici, on discute surtout dans diverses pièces et jardins du Donjon rouge. Si Otto Hightower se plaçait vite dans le premier épisode comme l'ambitieux de service prêt à placer sa fille sur le chemin du roi à peine veuf, il n'est finalement que le plus réactif, Corlys Velaryon adoptant la même stratégie avec Laena, qui n'a que douze ans, donnant lieu à une scène dérangeante, comme quoi il n'est pas forcément besoin de grands effets et de sang pour mettre mal à l'aise. On en apprend par ailleurs plus sur les Velaryon et l'espère que ce n'est qu'un début, j'aimerais qu'on découvre davantage Driftmark, par exemple.

La scène qui réserve le plus de tension se tient à Dragonstone et c'est un plaisir de revoir l'île, ici bien embrumée (conséquence des nombreux dragons qui y nichent alors?). C'est l'occasion de montrer deux dragons, le menaçant Caraxes et Syrax, qui amène une Rhaenyra prouvant qu'elle est capable de s'affirmer face à un oncle remuant mais qui doit attendre encore son heure. Matt Smith a une voix et un physique si particuliers qu'il me faut souvent un petit temps d'adaptation pour l'accepter dans un nouveau rôle. Après avoir réservé mon jugement dans The Heirs of the Dragon, ça y est, je m'y suis faite. En face de lui Milly Alcock continue de s'imposer. L'écriture pour l'instant fait un beau boulot pour développer un matériel synthétique par sa nature: Mysaria, personnage qui dans Fire and Blood restait mystérieux et sinistre a l'occasion au détour d'un dialogue de s'humaniser, il est plaisant de voir les détails dans le traitement des dragons et de leurs œufs que l'on ne pouvait avoir dans Game of Thrones...

Il y a un soucis du détail constant dans les décors, dans les costumes qui continue de faire plaisir et donner de la chair à cet univers et à poser des pistes par petites touches: l'infection de Viserys et son traitement par les mestres, sa maquette de Valyria, la relation entre Rhaenyra et Alicent qui va se retrouver contrariée par les ambitions et les devoirs dynastiques... Viserys continue d'être un personnage intéressant. On avait tendance à classer les Targaryen en deux catégories, celle des psychopathes et celle des grands dirigeants, Daenerys montrant à quel point le risque pouvait être important de passer de l'une à l'autre mais la pièce lancée à la naissance de Viserys n'est ni retombée du côté de la folie, ni de celui de la grandeur. Il a à cœur le bien du royaume mais il est également faible et indécis, et trop conscient de ses propres limites pour ne pas s'inquiéter des membres de son entourage plus charismatiques comme Daemon et Velaryon, la méfiance pouvant vite virer à la paranoïa et à des décisions peu judicieuses.

Un épisode tout dans le feutré mais qui avance ses pièces soigneusement, annonçant un conflit beaucoup plus complexe qu'une rivalité entre Rhaenyra et Daemon, tout en restant clair. Beaucoup plus resserrée géographiquement que Game of Thrones et n'offrant pas le même dépaysement, la série continue en revanche de promettre question intrigues de palais et jeux d'alliances.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 30 Août 2022, 09:19bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".