Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Hornblower, saison 1 épisode 4: The Frogs and the Lobsters
Dans ce dernier épisode de la saison 1 (aussi connu sous le titre plus politiquement correct The Wrong War), Hornblower va croiser des Français (les Grenouilles), des soldats britanniques (les Homards) et va passer à deux doigts de se déniaiser.

Il se passe pas mal de choses dans cet épisode et sur plusieurs fronts, donc ça ne va pas être forcément évident à résumer. Quand l'histoire débute, on suit plusieurs actions en parallèle. Tout d'abord, Horatio essaie son uniforme de lieutenant:

Photobucket

Pendant ce temps, il y en a qui bossent, et sir Edward Pellew se rend à l'Amirauté, où l'amiral Hood (qu'un jour, peut-être, j'arrêterais de confondre avec l'amiral Howe, d'autant qu'ils devaient être très différents, j'imagine).

Photobucket

Je ne m'en suis rendue compte qu'en allant sur IMDB, mais Hood, c'est Mestre Aemon.

Ce dernier lui présente le général de Charette, un aristo français en exil qui va mener un débarquement pour reprendre la France aux Républicains.

Photobucket

Charette, le charme et le raffinement à la française que le monde nous envie

Le but est de débarquer des troupes anglaises et françaises dans la baie de Quiberon, de prendre un petit village du nom de Muzillac: aujourd'hui, Muzillac, demain, le monde! Charette ne doute pas de la réussite de l'entreprise.

Photobucket

Bon, un des aides de camps de l'amiral qui portait sur lui le double des ordres s'est fait poignarder en pleine rue et voler lesdits plans, donc il y a de fortes chances que les Républicains ne soient pas pris par surprise, mais c'est pas grave, surtout ne changeons rien et allons-y quand même.

Photobucket

Hornblower et ses hommes voient donc d'un air dubitatif arriver les Royalistes français qui semblent avoir connu jours plus glorieux, puis un contingent de Homards nettement plus à leur avantage, commandés par un certain Edrington.

Photobucket

Samuel West, typiquement le genre d'acteurs auxquels je ne pense jamais quand il n'est pas dans mon champ de vision, mais que je suis toujours heureuse de retrouver par hasard.

Entre Hornblower et Edrington, on ne peut pas dire que ça colle. Car si le régiment du major défile à la perfection, Hornblower doute fortement qu'un blanc-bec arrogant qui a sans doute acheté sa commission ait beaucoup d'expérience.

Pendant ce temps, Charette fait un discours exaltant à ses hommes. Dans cet épisode et les précédents, quand on entendait les personnages français parler français, c'était toujours à la perfection. Là, difficile de ne pas constater que les acteurs jouant Charette et le colonel Moncoutant sont bel et bien anglophones, car s'ils parlent anglais avec un joli accent français, leur français lui a un joli accent anglais. Hornblower fait connaissance avec le colonel Moncoutant, marquis de Muzillac, qui a hâte de revenir chez lui.

Photobucket

Avec son sourire un peu trop figé et ses yeux un peu trop écarquillés, on devine que Moncoutant n'a pas toute sa raison et qu'il va y avoir des problèmes. D'autant plus qu'il ne voyage pas léger:

Photobucket

Une fois à bord, la cohabitation n'est pas facile, et Hornblower doit expliquer à ses hommes, notamment Styles, qu'il ne faut pas se disputer avec ces Français-là, ce sont de gentilles Grenouilles.

Photobucket

Alors la bonne Grenouille, tu vois, elle fait "coâ, coâ" et elle saute. Alors que la mauvaise Grenouille, tu vois, euh... Elle fait "coâ, coâ" et elle saute.

Chez les gradés, ce n'est pas mieux et Hornblower, encore lui, doit s'interposer entre Moncoutant et Edrington. Pellew a donc une idée géniale: et si Hornblower débarquait avec eux pour servir de liaison entre les Grenouilles et les Homards? Horatio est évidemment ravi du beau cadeau que son supérieur lui fait là.

Photobucket

Donc, notre héros s'en va avec les deux régiments, plus Archie Kennedy et quelques matelots qui vont devoir tenir et faire exploser au besoin un pont pas loin qui a un intérêt stratégique. Charette débarquera plus tard dans les environs.

Photobucket

Là, on découvre d'ailleurs que Charette, s'il est un peu à l'ouest concernant ses chances de réussite, n'est pas aveugle au point de ne pas remarquer que Pellew aime vraiment beaucoup Hornblower. Et Pellew de devoir reconnaître que oui, s'il lui arrivait quelque chose dans cette aventure, Hornblower lui manquerait sans doute un peu.

Moncoutant et Hornblower arrivent à Muzillac et le marquis n'est pas ravi de voir ce qu'est devenu sa baraque. Donc séance de guillotine pour tous ceux qui ont pactisé de près ou de loin avec les révolutionnaires.

Photobucket

Je soupçonne l'acteur de surjouer un peu le côté psychopathe. Parce que sinon, c'est un peu inquiétant

Je dois dire que l'épisode arrive quand même à éviter le manichéisme. On comprend l'envie des Royalistes de revenir chez eux, et la douleur de Moncoutant à voir son chez-soi complètement ravagé. D'un autre côté, on comprend parfaitement pourquoi un type comme lui n'était pas populaire et qu'on soit tenté de le raccourcir d'une tête. Hornblower, s'il ne peut empêcher le massacre, empêche néanmoins Moncoutant d'abattre un enfant, et tape dans l’œil de l'institutrice du village. En toute logique, mais ça n'ira pas plus loin:

Photobucket

Pendant ce temps, on a Archie, son pont et ses problèmes, car s'il a souvent l'air enthousiaste et rigolo, Archie c'est aussi une fleur délicate dont on s'attend toujours à ce qu'il fasse une crise au mauvais moment. Il doute pas mal de ses capacités, dans cet épisode.

Photobucket

Entretemps, Charette a débarqué et à la surprise générale, son attaque est un échec dont il ne sortira pas.

Photobucket

Les républicains reprennent Muzillac et font un sort à Moncoutant, qui refuse de partir de nouveau en exil et préfère se faire lyncher et décapiter. Hornblower et sa copine arrivent cependant à s'échapper, poursuivis par des révolutionnaires en furie.

Photobucket

Comme on ne sait pas trop quoi faire de la Française, elle se fait tirer dessus sur le pont qui va exploser incessamment, mais heureusement Archie intervient pour sauver un Hornblower trop écroulé de chagrin pour réagir.

Photobucket

Archie a donc prouvé qu'il pouvait faire face au danger, cool. Par contre Hornblower est assez abattu, et même Edrington, au final pas un mauvais cheval, compatit.

Photobucket

L'Indefatigable arrive à temps pour récupérer tout le monde sur la plage (Pellew a lui-même mis les mains à la rame, si après ça on doute encore de ses sentiments pour Horatio...), et une séquence de mise au point s'ensuit, où Pellew tente de remonter le moral de son lieutenant préféré.

Photobucket

Au final, l'expédition aura été un échec douloureux au cours duquel notre héros aura réalisé que la guerre, c'est finalement bien compliqué, surtout quand c'est une guerre civile à laquelle il ne comprend pas grand chose, chez un voisin qu'il connait très mal. Qu'importe, la vie continue, et en route pour de nouvelles aventures!

Photobucket

potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 1 Novembre 2011, 15:07bouillonnant dans le chaudron "À l'abordage !".