Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Tempête des Échos (2)
Jeudi 14/10 21:47 - Zakath-Nath
Un Long Voyage (2)
Dimanche 15/08 12:08 - Zakath-Nath
A Discovery of Witches, saison 2 (4)
Samedi 10/07 15:25 - Zakath-Nath
Sans un bruit 2 (2)
Vendredi 25/06 11:06 - Zakath-Nath
Split (1)
Samedi 17/07 11:44 - Vous-ne-savez-pas-Qui
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath
Maverick (2)
Dimanche 09/08 11:55 - Zakath-Nath
Lawrence d'Arabie (2)
Vendredi 31/07 22:05 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Her Royal Spyness
--> A Royal Spyness Mystery 1
En ce printemps 1932, Victoria Georgiana Charlotte Eugenie, Georgie pour les intimes, fille du défunt duc de Rannoch et arrière-petite-fille de la reine Victoria, a bien des soucis: sans revenus, elle doit gérer une compagnie de ménage dont elle est l'unique employée sans que l'on découvre son activité, inconvenante pour une membre de la famille royale; Mary, la reine de ladite famille, la charge de découvrir si son fils aîné, héritier du trône, est sérieusement entiché de l'Américaine qu'il fréquente; Georgie doit également éviter de se retrouver mariée à un prince loin d'être charmant; surtout, elle doit comprendre comment ce cadavre a atterri dans sa baignoire avant que son frère ne soit pendu pour meurtre.

Her Royal Spyness est le premier volume d'une série policière, d'où le titre alternatif dans certaines éditions Her Royal Spyness solves her first case, signée Rhys Bowen. On suit les aventures de Georgie, 34e dans l'ordre de succession au trône dont la naissance lui permet d'avoir un pied dans chaque monde (mais dans l'un plus que dans l'autre): par son père, elle est reliée aux Windsor et son demi-frère aîné a hérité d'un titre de duc et d'un château en Écosse. Par sa mère, ancienne actrice qui collectionne les mariages et les liaisons, elle a un grand-père cockney ancien policier bien éloigné des ors de Buckingham. Plus que l'intrigue policière, c'est surtout l'humour qui fait mouche: Georgie est entourée d'aristocrates dont la naissance est nettement plus haute que le quotient intellectuel, flanquée d'une amie délurée, d'une mère scandaleuse, d'un frère pas bien dégourdi surnommé Binky et d'une belle-sœur près de ses sous. Tout ce petit monde est croqué par Georgie qui a le sens de la formule mais elle n'est pas la dernière pour se fourrer dans les ennuis: en les voyant s'accumuler, on pense par moment à P.G. Wodehouse même si l'héroïne n'a pas les moyens de se payer un Jeeves pour la sortir du pétrin.

Néanmoins, Her Royal Spyness est avant tout un roman policier historique et bien qu'on soit dans un divertissement léger, ces deux aspects sont plutôt satisfaisants: malgré quelques fausses pistes, pas besoin d'être grand clerc pour démasquer le coupable avant Georgie, en se doutant surtout de son mobile. De plus, au rayon des love interest potentiels, quand il y en a deux et que l'un s'appelle Darcy, les dés sont pipés d'avance et on sait qui va devoir sauter. On conserve cependant du suspense pour découvrir comment celui ou celle qui a fait le coup se démasquera et comment cela innocentera Binky.

Pour ce qui est de l'aspect historique (qui motive le titre de la série puisque la "royale espionne" est censée l'être sous la direction de la reine Mary) c'est encore en retrait, l'espionnage n'est pas franchement une activité à laquelle Georgie a l'occasion de se livrer, mais les personnages que l'on croise (Mary donc mais aussi David le futur Edward VIII et Wallis Simpson) se montrent fidèles à leur réputation. Bowen prend tout de même une petite liberté, car si en 1932 le Prince de Galles avait fait la connaissance de Wallis, ce n'est que deux ans plus tard qu'il a commencé à sérieusement la fréquenter. Il n'est toutefois pas nécessaire d'être versé dans la généalogie de la famille royale pour apprécier le livre, heureusement, mais si l'on s'y connait un peu cela peut offrir quelques bonus comme la remarque en passant de la reine Mary au sujet d'un "délicieux petit garçon blond" issu de la famille royale de Grèce qu'elle envisage de marier à Georgie avant de se dire qu'il est trop jeune: une phrase anodine qui prend une autre saveur quand on réalise que le bambin en question est actuellement presque centenaire et a déjà fêté ses noces de platine avec Elizabeth II.

Rhys Bowen n'est pas Agatha Christie mais Her Royal Spyness démarre la série sous de bons auspices et des promesses de bien s'amuser à nouveau en compagnie de Georgie.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 10 Novembre 2020, 11:44bouillonnant dans le chaudron "Littérature".