Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Gillette, ou des personnages ultra-secondaires dans les fanfics

Je pensais juste me lancer dans une analyse (défense?) de ce personnage mal-aimé de Pirates des Caraïbes, avant de me rendre compte que cela déborderait de façon plus générale sur les fanfictions. Car il n'est qu'un cas parmi d'autres de personnages dont la popularité (ou l'impopularité) doit plus à l'imagination des fans qu'à son créateur.

Prenons, avant de nous pencher plus attentivement sur son cas, le personnage d'Harry Potter, beaucoup plus connu: James Potter. Déjà avant la sortie du tome 5, j'ai pu voir sur des sites de fanfics des déclarations d'auteurs et de lecteurs telles que: "James est mon personnage préféré d'HP". Et même chose après le 5.

En fait, aussi bizarre que cela paraisse, je comprend mieux qu'il ait des fans après le 5 qu'avant. Je lui ficherais volontier des baffes, mais au moins n'a-t-il plus cette image lisse du "père noble et merveilleux qui a toujours été noble et merveilleux". Du coup, il avait un minimum d'intérêt, de quoi creuser (peut-on le juger sur ce seul souvenir? S'il était aussi horrible, comment a-t-il pu évoluer pour que Lily puisse l'épouser, etc.). Mais avant... Tout ce qu'on dit de lui, c'est qu'il était très courageux, très noble (ou qu'il se mêlait de tout et était prétentieux: mais c'est Rogue qui le dit, alors on ne va pas l'écouter). Mais il n'apparait jamais, ne commet aucune véritable action digne d'intérêt...

Alors comment en faire son personnage favori? Le pouvoir de l'imagination et des fics, donc! Beaucoup de fics mettent en scène les Maraudeurs, donc James. Un James qui d'une fic sur l'autre est souvent semblable. Du coup, le lecteur s'y attache, parce que ce James correspond à ce qu'il s'imagine qu'il a été (et c'est peut-être le cas) et cela devient son personnage préféré.

Vous voyez donc où je veux en venir. Que sait-on de Gillette en se basant uniquement sur ce qu'on nous montre dans le film? Pas grand chose, et rien qui le rende très sympathique: il a un air dédaigneux, prend tout le monde de haut, se paie la tête d'Elizabeth quand elle tente de les alerter à propos de la malediction, et ne comprend pas pourquoi son supérieur laisse à Jack une chance de lui échapper.

Tout cela contribue à faire de Gillette un personnage qui suscite de l'indifférence ou de l'agacement.

Ce qui se ressent dans beaucoup de fanfictions, où il est en général un lèche-botte ne pensant qu'à sa carrière, mais qui en dehors de ça ne comprend rien à rien. C'est peut-être ce qu'il est.

Ou pas. Gillette est une bénédiction pour un auteur de fanfiction, parce qu'on a suffisamment d'éléments de départ pour savoir où on va, mais une liberté beaucoup plus grande qu'avec des personnages comme Will dont on sait à peu près tout, et qui du coup est limité dans sa caractérisation (je ne dis pas qu'on ne peut pas écrire beaucoup d'histoires différentes avec lui, simplement qu'il y a beaucoup plus de critères à respecter pour qu'il continue de ressembler au Will que l'on connait).

On peut se contenter de Gillette le borné de service, si on en a besoin, il est là pour ça. Mais en partant de ce que nous a livré le film, on peut le rendre beaucoup plus intéressant et sympathique.

Lèche-botte, ou attaché à Norrington?

Sans tomber dans le Gillington (slash Gillette/Norrington) on peut se poser la question. Il obéit aux ordres de Norrie sans discuter, normal, son boulot veut ça. Est-ce que si Norrington clamsait, Gillette n'y verrait qu'une possibilité de promotion? Le simple lèche-botte qui pense à son avancement, oui. Mais rien que dans le film, on voit que quand Norrington se prépare à plonger au secours d'Elizabeth, c'est Gillette qui le retient. S'il avait voulu faire le vide devant lui, il ne l'aurait peut-être pas fait (une autre possibilité est que Norrington est le seul officier qui mettrait en avant Gillette lorsqu'il faudrait confier un commandement à quelqu'un. Alors, son geste serait encore du pur intérêt).

Passons à sa façon de parler à Elizabeth sur l'HMS Intrépide. Comme il refuse de la croire à propos des squelettes, la réaction première des spectateurs qui sait qu'elle dit vrai, est naturellement de se dire "mais crois-la, espèce de buse!". Sauf que... Pourquoi la croirait-il? En quoi son histoire est crédible? Et pourquoi ne l'a-t-elle pas dit tout de suite (ça on le sait: elle avait peur qu'en disant toute la vérité, Norrington ne prendrait pas le risque d'aller sauver Will). De plus, si Gillette ne la croit pas, les marins sont plutôt superstitieux. Est-ce qu'au moment de livrer bataille, c'est bon pour le moral des troupes qu'une donzelle hystérique leur raconte des histoires de morts-vivants? Du point de vue de Gillette, et de n'importe qui ayant été à sa place, il fallait enfermer Elizabeth. Normal.

Ce qui l'est un peu moins c'est la manière dont il lui parle. Il aurait pu rester poli. Je ne pense pas que quelqu'un comme Norrington aurait parlé à une dame de cette façon en se moquant d'elle, par exemple. Peut-être que c'est la façon d'être de Gillette, que c'est une grande gueule qui fait toujours son malin. Ou qu'il déteste Elizabeth. Car il parle à quelqu'un d'important. La fille du gouverneur et la fiancé du commodore. Pas du tout le genre de personne qu'il faut se mettre à dos dans l'intérêt de sa carrière (imaginez qu'Elizabeth se soit ensuite plainte...). Il doit donc avoir très peu d'estime pour elle pour le montrer aussi ouvertement. Pourquoi?

Peut-être qu'il est mysogine, ou que c'est vraiment contre Elizabeth qu'il a une dent. On peut supposer que Gillette, contrairement aux autres, est conscient de la nature de celle-ci, que pour elle la fin justifie les moyens, et qu'elle manipule tout le monde, Norrington le premier. Pourquoi s'en serait-il rendu compte et pas les autres? Parce que contrairement aux autres il n'est pas distrait par des fantasmes sur elle? Ou il la déteste parce qu'il est jaloux de l'attention que lui porte le commodore?

Ce qui ouvre beaucoup, beaucoup de pistes... Et sans faire d'OOC, puisqu'on se base uniquement sur le film, et que le reste du film ne vient pas le contredire.

Pour moi, Gillette doit être une teigne du point de vue d'à peu près tout le monde, à part de Norrington, sans en être une en réalité. Dans Les Maîtres d'Armes, qui est du point de vue de Will (un Will qui a entre 13 et 15 ans: c'est dire son niveau de reflection et d'analyse!) Gillette apparait donc comme une teigne... Sans en être une.

potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 14 Septembre 2006, 22:47bouillonnant dans le chaudron "Fanfictions".


Ingrédients :

  Jika
Jika
17-09-06
à 02:57

Woa, tu es vraiment bonne pour arriver à faire un analyse comme ça juste à partir d'un type qui a quelque chose comme dix répliques. Est-ce qu'on sait si Gillette reviendra dans le trois ? Mais pour James (Potter), on entend parler d'un truc noble ou brave, quand il va aider Rogue qui était partit voir Lupin en loup-garou.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
17-09-06
à 10:58

Re:

Oui, c'était noble, je ne dis pas le contraire (même s'il sauvait sa peau en même temps). Mais est-ce que ça suffit pour en faire son personnage favori par rapport à un grand nombre de personnages bien plus développés? C'est pour ça que je pense que dans son cas, ça tient bien plus à ce que le lecteur s'imagine qu'à ce que l'auteur a écrit (c'est le cas de tous les personnages, en fait, mais c'est plus flagrant dans un cas comme ça).

On ne devrait pas revoir Gillette dans le 3, hélas pour moi, même s'il ne devrait pas manquer à grand monde. Dans le pire des cas, il est mort dans l'ouragan dont parle Norrington, dans le meilleur il a été affecté dans une autre partie du monde...


  Mariannemmalan
Mariannemmalan
17-09-06
à 14:39

Re: Re:

ben, moi, je trouve bizarre d'aimer un personnage qu'on ne voit pas beaucoup, comme James Potter , alors qu'il était vraiment odieux avec Rogue !!!
Déjà, un point en moins !! lol
Mais, en plus, ce qu'il lui faisait était gratuit !!!
Enfin, chacun son opinion !!

  Alive
Alive
19-09-06
à 00:40

Gillette

De toute façon, peu importe les ragots et les déformations... tout le monde sait que Gillette c'est la perfection au masculin!

oui oui je m'en vais...;~)

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
19-09-06
à 09:35

Re: Gillette

Exactement. En fait ce qui ne l'aime pas sont des jaloux. Et regardez quand Norrington n'a plus Gillette sous la main dans le 2: ses joues sont beaucoup moins lisses et douces!

  Smaelle
Smaelle
19-09-06
à 15:18

Re: Re: Gillette

^^
Voila c'est tout !