Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Gentleman Jack, saison 2
La décision d'Ann Walker de s'installer chez Anne Lister n'est pas sans alarmer sa famille qui ignore tout de leur mariage secret. Anne est de son côté troublée par la réapparition dans sa vie de Mariana Lawton. Des bouleversements politiques risquent également de fragiliser Anne dont les ennemis guettent le moindre faux pas.

Il y a de cela trois ans débarquait conjointement sur la BBC et HBO une série historique qui apportait un bon vent de fraicheur au genre sans pour autant tomber dans le travers de certaines séries en costume qui à trop vouloir capter un public jeune en deviennent ridicules et risquent de fort mal vieillir (The Irregulars, je pense à toi. Mais tu n'es pas un cas unique, loin s'en faut). Ce dynamisme avait beaucoup à faire avec son personnage principal, Anne Lister, une propriétaire terrienne lesbienne ayant vraiment existé dans le Yorkshire du XIXe siècle et dont les journaux ont servi de base à Sally Wainwright, la scénariste. C'est donc avec plaisir qu'on la retrouve, récemment mais secrètement mariée à la plus timide Ann Walker. Leur union survivra-t-elle aux pressions de la société et à la dissimulation forcée?

Ces huit nouveaux épisodes vont apporter une réponse, alors que les difficultés pour les deux femmes viennent de plusieurs fronts: Anne n'est pas indifférente à une vieille connaissance, la présence d'Ann sous son toit fait jaser, il est parfois difficile de passer aussi inaperçues qu'on le voudrait et de sombres histoires de propriété entre Ann et son beau-frère vont conduire ce dernier à manigancer et utiliser toutes les armes à sa disposition pour écarter l'importune. Tout n'est pas que romance contrariée par ailleurs et l'on suit également les actions ambitieuses d'Anne Lister, qui là encore ne sont pas au goût de tous et ne lui apportent pas que des amitiés.

On renoue d'entrée de jeu avec l'ambiance de la première saison, avec ses nombreuses qualités et aussi son principal défaut, à savoir que si tout le casting est excellent (et c'est toujours une joie de voir Joanna Scanlan, même pour de petites apparitions), Anne Lister et son interprète Suranne Jones ont un peu tendance à éclipser le reste. Après tout, la série est centrée sur Anne Lister et cela peut paraître bien naturel mais les scènes où elle est absente peinent à être aussi intéressantes que les autres. Le personnage est fascinant, se moquant des conventions quand il s'agit de mener sa vie mais appartenant à son époque sur d'autres plans (ses domestiques n'ont pas intérêt à commettre des écarts de conduite, eux) et farouche tory devant l'éternel.

Une scénariste moins avisée que Sally Wainwright aurait sans doute cédé à la tentation de gommer ces aspects dans l'idée que rendre Anne plus moderne et progressiste sur tous les points pour le public du XXIe siècle serait une condition pour que ce dernier accepte de la suivre mais elle n'en fait rien, tout comme elle ne cache pas ses écarts. On ne peut pas s'empêcher de s'amuser devant son bagout, de l'admirer mais il est difficile d'ignorer que côtoyer quelqu'un d'un tel tempérament n'est pas toujours aisé et la pauvre Ann n'est pas toujours ménagée.

Mélange de romance et de chronique d'une petite communauté dans une Angleterre qui en a fini avec les Guerre napoléoniennes mais qui n'est pas encore entrée dans l'ère victorienne, Gentleman Jack poursuit sa route de manière aussi enlevée et accrocheuse que durant sa première saison.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 30 Mai 2022, 22:32bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".