Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Episodes, saison 1
Beverly et Sean Lincoln sont un couple de scénaristes britanniques, dont la série, Lyman's Boys connait un succès aussi bien critique que public. À une soirée de remises de BAFTAs où ils ont encore une fois été couronnés, un producteur américain leur propose de venir à Los Angeles travailler sur le remake de leur série. Tout d'abord enthousiastes, nos braves scénaristes vont rapidement déchanter une fois là-bas, devant les compromis incessants qu'on leur demande pour adapter la série aux goûts locaux. Premier compromis: remplacer l'acteur principal de la série originale par Matt LeBlanc.

Quasiment chaque année, on voit arriver des remakes américains (même si soyons honnêtes, les USA n'ont pas le monopole de la pratique) de séries britanniques. Des séries à la base souvent originales et audacieuses, et qui, à quelques exceptions près, se retrouvent édulcorées, ripolinées, et perdent tout ce qui faisait leur charme, pour plaire au public outre-atlantique (et c'est tous les ans pareils alors même que ces shows dépassent rarement la première saison). Ce qui est d'autant plus rageant que les américains ont prouvé qu'ils étaient largement capables de pondre eux-mêmes des séries de qualité. Une série anglo-américaine sur le sujet était particulièrement bienvenue. Bizarrement, en lisant le synopsis, j'ai immédiatement pensé à Steven Moffat et le remake malheureux de Coupling qu'il était allé adapter lui-même (à la base, ça devait remplacer Friends qui tirait sa révérence cette année-là. Vous ne vous en souvenez pas? C'est normal) même s'il n'est pas le seul à avoir tenté l'aventure. À en croire ce qu'il a dit du premier épisode d'Episodes sur son twitter, ça lui a rappelé des choses.



Les premiers épisodes (sur sept que compte cette saison) montrent donc les désillusions des scénaristes. Si Sean essaie de s'adapter et rester optimiste, Beverly essaie de défendre bec et ongles l'âme de sa série, sans succès. Un autre point fort est Matt LeBlanc "dans son propre rôle": tour à tour charmant, manipulateur ou grossier, c'est de loin le personnage le plus intéressant de la série, même si tous les autres acteurs sont parfaits.

La série, cependant, manque d'un petit quelque chose. Sans doute de férocité (le fait d'avoir vu Extras juste avant a pu jouer), même si les dialogues sont percutants, et qu'il y a des passages assez vaches rappelant presque, mais en plus soft, le "malaise Gervais": l'audition ratée du talentueux acteur de la série d'origine incarné par Richard Griffith (l'oncle Vernon des Harry Potter) qui se voit évincé au profit de Matt LeBlanc, la façon dont le producteur traite sa femme aveugle... Mais dans l'ensemble, ça manque encore de mordant même si l'intention est là, et les histoires de tromperies dans la dernière moitié de la série ne sont pas passionnantes (même si ça se conclut par une scène de bagarre assez fendarde).

Quoiqu'il en soit, cela reste plaisant à regarder, en espérant qu'ils mettent la barre un peu plus haut pour la saison prochaine.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 2 Mars 2011, 00:05bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".