Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Kingsman: le Cercle d'Or (2)
Mardi 17/10 15:42 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Dreamsongs: a rretrospective
Dreamsongs est un gros recueil rassemblant diverses nouvelles et novellas écrites par GRR Martin depuis ses débuts dans les années 70. L'occasion de découvrir une oeuvre beaucoup plus vaste que le monde de Westeros.

Dreamsongs est divisé en plusieurs partie: ses débuts quand il envoyait des textes à des fanzines avec plus ou moins de bonheur, ses débuts comme professionnels, ses nouvelles classées en différents genres (même si elles en mélangent souvent plus d'un), deux scénarii, l'un pour The Twilight Zone (le revival des années 80, pas la série dirigée par Serling) l'autre d'un pilote n'ayant jamais été concrétisé, des aventures d'Haviland Tuf ou certaines de ses contributions à l'anthologie Wild Cards... Chaque partie est introduite par un texte de Martin lui-même qui fait le point sur sa carrière au moment de la publication des nouvelles qui vont suivre ou qui donne son point de vue sur son travail. L'occasion de découvrir que certains noms comme R'lhorr, l'empire Dhotrack ou Barristan le Brave remontent à loin. Un sacré panorama, même si je n'ai pas accroché à tout, ses premiers écrits et certains récits trop axées SF ne m'ayant pas vraiment touchée. Je ne citerai donc que ce que j'ai trouvé de plus réussi ou qui m'a vraiment marquée.

- The Ice Dragon: une petite fille grandit avec sa famille de fermier, au Nord d'un royaume déchiré par les guerres. Chaque hiver, un mystérieux dragon de glace apparait dans le coin. Assez dur, mais touchant, et déjà un monde glacé et des dragons.

- Remembering Melody: un homme reçoit la visite d'une ancienne camarade de classe avec qui il avait perdu contact parce qu'elle devenait de plus en plus un boulet. Une nouvelle fantastique assez classique avec une chute pas vraiment imprévisible mais qui fonctionne, surtout grâce au personnage principal dont les actions ne sont pas forcément glorieuses mais qu'on peut comprendre.

- Sandkings: j'ai dit plus tôt ne pas avoir accroché à ses récits de SF, mais quand il y mêle de l'horreur, je marche bien plus volontiers. Ici, un homme riche amateur d'animaux dangereux fait l'acquisition de genre d'insectes un peu plus évolués qui construisent des forteresse de sable et se font la guerre, et considèrent leur propriétaire comme leur dieu. Après avoir organisé des batailles entre les différents clans pour divertir ses invités, le personnage principal va commencer à rendre la vie de ses créatures beaucoup plus dures pour rendre les choses plus excitantes, mais évidemment elles vont finir par s'échapper... On aurait presque pu en tirer un épisode de La Quatrième Dimension si les moyens avaient pu suivre et le récit a d'ailleurs été adapté, mais très librement, dans Outer Limits.

- Nightflyers: comme le précédent, il s'agit d'un mélange de SF et d'horreur. Un groupe de scientifiques montent à bord d'un vaisseau à la recherche d'une espèce alien, leur capitaine n'apparait qu'en hologramme et il commence à se passer des choses bizarres. Les huis-clos spatiaux où les morts s'empilent, ça a toujours bien fonctionné chez moi depuis Alien. La nouvelle a été adaptée en un film qui atteint la mirifique note de 3.8 sur IMDB.

- The Monkey Treatment: un obèse se met à suivre un régime très particulier dont les conséquences risquent d'être terribles. Bien répugnant, notamment sur un passage (en tout cas si vous ne pensez pas qu'on tome dans le comique involontaire)

- The Pear-Shaped Man: une jeune femme emménage et se retrouve avec un voisin repoussant qui semble être un stalker. L'entourage de l'héroïne ne prend pas son inquiétude au sérieux, alors que la réalité est encore plus horrible qu'elle ne l'imagine. Une bonne petite nouvelle d'horreur avec une fin assez glaçante.

J'ai bien aimé les deux aventures de Haviland Tuf et les deux passages de Wild cards et bien sûr, il y avait The Hedge Knight que je connaissais et appréciais déjà mais deux nouvelles m'ont encore beaucoup plu,

- Unsound variations qui met en scène trois anciens d'un club d'échecs qui ont tous raté leur vie et la femme de l'un d'eux se rendre dans la demeure d'un ancien camarade qui a fait fortune, et qui ne leur pardonne pas de s'être moqué de lui dans leur jeunesse. L'aspect SF n'était pas superflu mais ne m'a pas non plus transporté, mais la nouvelle vaut surtout pour la façon dont les divers personnages sont menés à accepter leurs échecs ou pas et le personnage de l'épouse m'a beaucoup plu également alors qu'à la base elle était plutôt présentée comme une garce, c'est finalement la plus raisonnable du lot.

- Portraits of his children: un écrivain qui a toujours privilégié ses livres aux dépends de sa famille reçoit des portraits de ses personnages exécutés par sa fille avec qui il s'était violemment disputé. Les portraits prennent vie et ont des choses à lui dire. Les auteurs qui mettent en scène d'autres auteurs pour parler à travers eux de leur métier et leurs rapports à la création, ce n'est pas nouveau, mais là on ne peut pas dire que Martin peint un portrait très flatteur d'un "collègue".
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 12 Juillet 2014, 14:09bouillonnant dans le chaudron "Littérature".