Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who saison 5/ épisode 6: Vampires of Venice

Le Docteur décide d'emmener Rory et Amy dans la Venise du XVIe siècle en cadeau de mariage. Peu de temps après leur arrivée dans la Citée des Doges, les ennuis commencent: disparitions de jeunes filles et individus bizarres aux dents effilées sont au programme.

Vampires of Venice fait partie de ces épisodes de Doctor Who qu'on ne peut qualifier autrement que de plaisants. Pas suffisamment extraordinaires pour figurer dans un top 10, mais qui se reverront toujours avec plaisir. L'humour est très présent, dès l'entrée en scène du Docteur, mais aussi à travers le personnage de Rory. Petit copain de la compagne de voyage du Docteur, jaloux de ce dernier... On a tout pour avoir un Mickey-Bis, mais Arthur Darvill s'en tire avec les honneurs. Son personnage peut être maladroit, mais il tire son épingle du jeu (ah non, mais le mec, rien que pour ne pas faire de remarques sur la taille du TARDIS mais juste dire que "oui, bon, c'est une autre dimension, et alors?" il mérite une médaille en chocolat).

L'intrigue est rythmée, un peu trop d'ailleurs, encore une fois, tout va très vite. Le budget a dû passer dans la reconstitution réussie de Venise en Croatie plus que dans les images de synthèse, mais rien de bien méchant.

Et donc, comme l'indique le titre, il y a des Vampires. On pouvait s'en douter après le loup-garou et les sorcières, il s'agit en fait d'extra-terrestres, mais on est quand même surpris de leur nature réelle, au-delà de ça. Quant aux seconds rôles, encore une fois ils sont forts bons, avec une Helen McCrory très classe et un Alex Price amusant.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 9 Mai 2010, 19:41bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".