Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who, saison 13 épisode 1: Flux Chapter 1: The Halloween Apocalypse
Une menace à nulle autre pareille risque de détruire l'univers et ses effets commencent à se faire sentir à travers les galaxies. Le Docteur et Yaz déboulent à Liverpool le soir d'Halloween, où la vie de Dan Lewis est sur le point d'être bouleversée à jamais.

Après une saison 12 qui ménageait de grosses révélations et quelques retours surprenants mais qui n'a pas bien vieilli dans ma tête et un épisode du Nouvel An tristounet, je n'attendais pas avec impatience cette dernière saison avec Chibnall aux commandes et Jodie Whittaker dans la peau du Docteur. Pire, alors que je craignais vaguement que Chibnall pousse quand même jusqu'aux célébrations du 60e anniversaire, la nouvelle que Russell T. Davies s'en chargerait et reprendrait la direction de la série après cela, toute rassurante qu'elle était (tout en laissant soupçonner un léger état de panique à la BBC quant à l'avenir de la série qui lui n'est pas rassurant) m'avait déjà projetée deux ans dans le futur et cette saison 13 ne faisait qu'office de remplissage avant de revenir, espérons-le, à une période plus faste de la saga. Pourtant, Chris Chibnall ne s'est a priori pas tourné les pousses dans l'intervalle puisqu'il propose cette année quelque chose d'un peu différent: une série réduite à six épisodes avec une grande intrigue qui s'y déploie (un format qui aurait peut-être mieux convenu à l'arc de River Song en saison 6). Puis quelques épisodes spéciaux pour accompagner le changement de Docteur et de showrunner, comme avec Tennant et Davies en leur temps.

On embraye donc avec le premier chapitre, The Halloween Apocalypse, qui est de saison même si comme tous les épisodes de Chibnall casés à une date précise à célébrer, la thématique est réduite à la portion congrue. Ce n'est pas forcément un défaut ici, on a suffisamment d'épisodes d'Halloween dans les séries américaines pour que mettre un peu le frein sur les citrouilles et les déguisements ne soit pas une tare. Quoiqu'il en soit, le point fort de l'épisode c'est d'enfin offrir la Yaz que j'avais envie de voir: une compagne du Docteur à part entière qui ne se laisse pas étouffer par les autres locataires du Tardis, une compagne qui est également capable de faire des reproches à Thirteen et lui faire remarquer quand sa conduite ne lui plait pas. Quel dommage qu'il ait fallu autant attendre et l'arrivée de Dan (joué par John Bishop) risque de compromettre cela et de forcer encore Yaz à faire tapisserie. Il est encore trop tôt pour en juger, tout comme pour se faire une opinion de Dan qui pour l'instant se borne à être un bon petit gars de Liverpool au sourire trop facile pour que ça ne cache pas quelque chose, c'est assez mince.

Concernant l'intrigue c'est moins heureux. Il est là aussi difficile de se faire une opinion faute de vision d'ensemble, on n'a qu'un sixième de l'histoire, mais c'est extrêmement foutraque tant on pose des éléments qui auront forcément leur importance mais qui sont balanceés les uns sur les autres: des gentlemen victoriens qui supervisent une mine où il se passe on ne sait quoi, un méchant très ancien et très laid qui connait le Docteur mais dont elle ne se souvient pas (Sam Spruell que j'aime bien, enseveli sous du maquillage), un extra-terrestre mi-chien, mi-Chewbacca, re-mi-chien derrière, une femme mystérieuse, le retour des Anges Pleureurs, des Sontarans (avec un nouveau maquillage qui renvoie à celui des années 70 mais toujours Dan Starkey sous le costume)... Cela fait déjà beaucoup à intégrer, on court dans tous les sens donc il n'y a pas vraiment d'ennui mais tout de même une certaine difficulté à entrer dans l'histoire.

C'est toujours un problème: on sent l'effort pour amuser, pour emmener le spectateur partout dans l'univers et le faire voyager, pour l'impressionner avec des promesses de révélations importantes mais la sauce ne prend pas vraiment, il manque toujours un certain charme, une vraie fantaisie ou au moins quelqu'un qui sait couper ce qui alourdit l'ensemble tout en rajoutant ici et là le petit truc qui va rendre les personnages vraiment vivants: à l'image de la présentation de Dan qui a sur le papier tout ce qu'il faut, une petite fausse piste sur sa profession, une amie qui va se retrouver elle aussi malgré elle embarquée dans l'aventure (Nadia Albina qui m'avait bien plu dans le MacBeth que j'avais vu au Globe il y a quelques années), mais qui tombe un peu à plat au final.

Un épisode qui part dans tous les sens en voulant introduire un maximum de choses qui devraient être signifiantes par la suite. On n'a pas l'impression d'être face à un récit maîtrisé mais il est prématuré d'en tirer un jugement définitif. Toutefois, cela reste suffisamment intriguant pour être curieux de voir ce que la suite nous réserve.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 1 Novembre 2021, 11:11bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".